Archives
31 décembre 2012

Dans la bulle de Tirabosco

Le dessinateur et scénariste de bandes dessinées Tom Tirabosco a fondé une nouvelle association pour défendre sa profession en Suisse. Rencontre d’un artiste passionné et engagé.

Tom Tirabosco
Tom Tirabosco va bientôt publier une BD, «Kongo», qui traitera de l'époque des colonies aux abords du fleuve africain.

«On l’appelle parfois le dessinateur écolo. Un surnom que le bédéiste genevois Tom Tirabosco doit à son œuvre teintée de ses souvenirs d’enfance dans un HLM à Meinier, «à deux pas de la forêt et des vaches». A l’époque déjà, le garçon se prend d’amour pour la nature. «Mes premiers dessins avaient souvent pour thème les animaux. J’étais fasciné par la diversité presque infinie du règne animal. Je collectionnais les insectes et les fossiles. Et à côté de mon lit trônait un cobra empaillé!»

Ses modèles, il les tire des albums d’Hergé et des dessins animés de Walt Disney.

Je voulais déjà apprendre à raconter des histoires, à mettre en scène des récits. C’est donc sans hésitation que me suis lancé dans ce métier.

Si Tirabosco prend plaisir à dessiner parfois pour les enfants, ses principaux ouvrages sont des BD plus intimistes. Avec son compère, l’auteur Pierre Wazem, il réalise de livres qui traitent de l’être humain et de ses turpitudes intérieures. «Des choses comme on pourrait s’en raconter entre trois copains en buvant des coups à la montagne!»

Le dessinateur prête également ses services à la presse. «Un métier bien différent: quand je dessine pour Le Temps ouLa Revue Durable, mes illustrations doivent être efficaces et incisives. Le tour est joué si je parviens à esquisser un sourire sur les lèvres des lecteurs!»

Les projets ne manquent pas dans la tête de Tirabosco. Il sortira ce printemps une grande BD, Kongo, qui traitera de l’époque des colonies aux abords du fleuve africain. Et puis il y a cette nouvelle association, la Swiss Comics Artists Association, que le Genevois vient de créer avec d’autres collègues pour défendre sa profession. «Il existe une belle diversité d’auteurs en Suisse, même du côté alémanique. Et pourquoi pas un centre de la BD à Genève? On oublie souvent que vivait ici l’inventeur du 9e art, Rodolphe Töpffer!»


Un projet

«Je vais bientôt sortir une grande BD, «Kongo», qui traitera de l’époque des colonies aux abords du fleuve africain.»


Jimmy Corrigan, imaginé par Chris Ware.
Jimmy Corrigan, imaginé par Chris Ware.

Un personnage

«J’adore Jimmy Corrigan. C’est un personnage imaginé par l’auteur de BD américain Chris Ware. Un génie! On se souviendra de lui comme on parle aujourd’hui d’Hergé. Ses œuvres sont d’une complexité et d’un niveau de narration complètement fous!»



Tom Tirabosco se déplace à vélo par tous les temps.
Tom Tirabosco se déplace à vélo par tous les temps.

Un fidèle compagnon

«Mon vélo! Pas un jour sans que je ne l’enfourche, même quand la route est couverte de 20 centimètres de neige. C’est le moyen le plus rapide et le plus pratique pour se déplacer à Genève.»



Un Tirabsco de poche.
Un Tirabsco de poche.

Un livre

«J’ai réalisé plusieurs livres pour enfant. Celui-ci a une valeur toute particulière pour moi. C’est le plus petit: tout l’univers de Tirabosco dans sa poche!»



Le diamant noir du cinéma, selon Tom Tirabosco.
Le diamant noir du cinéma, selon Tom Tirabosco.

Un film

«La nuit du chasseur», c’est pour moi le diamant noir du cinéma. Un savoureux mélange de fantastique, de nature et d’enfance. Robert Mitchum y campe un des premiers serial killers de l’histoire du cinéma!»



Venise, une ville très ancienne mais qui pourrait bien devenir un modèle d’urbanisation du futur.
Venise, une ville très ancienne mais qui pourrait bien devenir un modèle d’urbanisation du futur.

Une ville

«J’ai habité pendant six mois à Venise au cours de mes études. Une ville très ancienne mais qui pourrait bien devenir un modèle d’urbanisation du futur: à Venise les voitures n’ont bien sûr par leur place. D’autres villes pourraient s’inspirer de ce modèle.»

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Dorothée Baumann