Archives
17 mai 2016

De Campanie en Argovie sur les rails

Jusqu’à récemment, les tomates Longobardi arrivaient en Suisse par camion. Désormais, elles parcourront les 1200 kilomètres qui séparent Naples de Suhr (AG) en train. «Migros Magazine» était présent pour leur premier voyage en chemin de fer.

longobardi

La petite commune de Scafati, 50 000 habitants, se trouve au pied du Vésuve, au sud de Naples. Elle abrite notamment le siège principal de Longobardi, une entreprise familiale qui fournit depuis plus de cinquante ans différents produits à base de tomates à Migros.

Jusqu’à récemment (le changement est intervenu il y a deux semaines), les marchandises étaient acheminées par camion de Campanie jusque dans le canton d’Argovie, au centre de distribution de Migros, à Suhr. A l’avenir, les conserves de tomates seront chargées dans des wagons à destination de la Suisse. 



Les conserves sont empilées et emballées dans les halles de production de Longobardi. L’entreprise fabrique près de vingt produits à base de tomates pour Migros. Les fruits sont également cultivés en Toscane et dans les Pouilles. Outre les tomates concassées et pelées, l’assortiment Longobardi comprend différentes sauces tomates et des tomates cherry.

Le site de production de Longobardi ne dispose pas de son propre raccordement au réseau ferroviaire. Ainsi, dans un premier temps, les palettes sont chargées sur un camion puis transportées à Maddaloni, à 50 kilomètres de là, où elles sont déposées dans des wagons.

Voici comment se déroulent les opérations: un jour avant que le convoi ferroviaire ne se mette en mouvement en direction du centre de distribution de Migros à Suhr, le camion chargé de conserves quitte l’entreprise Longobardi. Cinq jours sont nécessaires pour que les articles parviennent à destination.

L’immense halle d’expédition de Maddaloni contraste avec la discrétion du train de marchandises prêt au départ. Deux fois par semaine, les mardis et samedis sans exception, les produits Longobardi quittent vers midi les rives de la Méditerranée pour entreprendre leur périple vers la Suisse.

L’itinéraire passe par la gare de marchandises d’Anagni, au sud de Rome. Là, les wagons sont accrochés à d’autres pour former un long train de marchandises. Les conserves poursuivent ensuite leur route pour la Suisse. Lorsque les palettes arrivent à Suhr, au centre de distribution de Migros, celles-ci sont débarquées des wagons puis entreposées.

De Suhr, les conserves sont transportées par camion dans les magasins Migros les plus proches. Pour les supermarchés plus éloignés, un train livre la centrale d’exploitation régionale. Seul le tout dernier tronçon du trajet se fait par la route. Chaque jour, plus de huit cent cinquante véhicules Migros alimentent ainsi les supermarchés.

Après 1200 kilomètres et plusieurs jours de trajet, les tomates se trouvent sur les rayons des magasins. Chaque année, Migros en écoule plus de 5700 tonnes, ce qui représente plus de 12 millions d’articles Longobardi. Grâce au transport par le rail, ces produits Migros présentent dès lors un bien meilleur bilan écologique.

Auteur: Thomas Tobler

Photographe: Lorenzo Macotta et Paolo Dutto