Archives
10 mars 2014

"De la région" à l’honneur

Les produits locaux, réunis sous le label «De la région» depuis 1999, occupent une place de choix à Migros. Tout a commencé dans la ferme de Hans Blaser, à Ruswil (LU).

Un paysan dans une serre de ciboulete
De la semence 
au produit final: Hans Blaser
s’occupe lui-même de la production de ciboulette pour Migros Lucerne.

Je m’appelle Hans Blaser et j’ai une question à te poser»: c’est par cette phrase, prononcée d’une voix assurée dans le dialecte lucernois, que commencent les seize vidéos Facebook du maraîcher, dans lesquelles il explique son travail et décrit ses produits.

Un paysan dans une serre de rampon
Hans Blaser cultive des herbes aromatiques
et des légumes frais pour Migros Lucerne, dont du rampon.

Fournisseur de Migros Lucerne, le paysan cultive des herbes aromatiques et des légumes frais pour l’enseigne, dont de la ciboulette et du rampon en hiver. Il compte parmi les 7500 exploitants participant au programme «De la région» du distributeur. Avec une particularité toutefois: c’est dans sa ferme de Neubode, à Ruswil, dans le canton de Lucerne, que tout a commencé.

En 1999, les responsables de Migros Lucerne sont venus rencontrer les maraîchers de la région,

se souvient Hans. C’est ici, sur mon terrain, qu’ils nous ont présenté le label et le logo.» Aujourd’hui, ce dernier trône fièrement sur un grand drapeau à l’entrée de l’exploitation, et recouvre en grande partie la Smart du paysan.

«Aucun de nous ne pouvait prévoir l’ampleur que tout cela allait prendre», confie celui-ci. A l’époque, ces agriculteurs observent avec angoisse le processus de globalisation et de concentration des exploitations agricoles européennes, qui atteignent des dimensions démesurées: «Nous pensions qu’on n’aurait bientôt plus besoin de petits producteurs indépendants comme nous.»

Un sentiment de reconnaissance envers les agriculteurs

Mais les paysans n’étaient pas les seuls à ressentir un malaise face à l’interconnexion croissante des marchés internationaux: c’était aussi le cas des consommateurs, comme l’a confirmé une enquête de Migros Lucerne (lire entretien).

Le label «De la région» a donc permis de répondre aux attentes de chacun. Hans Blaser n’a pas oublié la phase de lancement: «Le projet a démarré en trombe, de façon parfois un peu chaotique. Mais il s’est fait connaître en un temps record.»

Le label donne un sentiment de reconnaissance à ce maraîcher, qui gère avec ses trois frères l’entreprise familiale implantée depuis cinq générations. «Avec la mise en valeur de l’ancrage local, les petites exploitations ont retrouvé une raison d’être.

Le label permet de savoir d’où viennent les produits, créant ainsi un climat de confiance.»

Un climat que Hans favorise également en postant sur sa page Facebook non seulement des vidéos, mais aussi d’innombrables photos et recettes de cuisine – avec des ingrédients issus de sa ferme, cela va de soi.

C’est la coopérative Migros Lucerne qui a eu l’idée d’utiliser le réseau social. «Notre collaboration est exemplaire et unique, se réjouit le maraîcher. C’est un vrai partenariat, porté avec sérieux par chacune des parties prenantes.»

Vous pouvez retrouver la page Facebook de Hans Blaser (en allemand) sur www.facebook.com, en tapant «Gebrüder Blaser Agrokulturen» dans le champ de recherche.

Auteur: Andreas Dürrenberger

Photographe: Herbert Zimmermann