Archives
13 octobre 2014

De meilleures conditions de travail

Dans la province d’Almería, l’application de l’initiative GRASP permet de mieux protéger les travailleurs agricoles.

Almeria
A Almería, près de 80 000 personnes travaillent dans l’agriculture.

En automne, quand le mercure commence à chuter dans notre pays, l’offre de légumes suisses se fait plus rare. Pour répondre aux attentes de nombreux consommateurs qui ne veulent pas renoncer aux tomates ou concombres, même lors de la saison froide, Migros propose des légumes récoltés dans le sud de l’Espagne, principalement dans la province d’Almería. En effet, l’Andalousie jouit d’un climat doux, idéal pour la culture maraîchère.

Les légumes sont cultivés dans d’immenses serres protégées des insectes, du vent, de l’agressivité des rayons du soleil et de la fraîcheur nocturne. Une fois les légumes récoltés et emballés, ils prennent la direction de la Suisse en camion et se retrouvent dans les rayons de Migros trois ou quatre jours à peine après avoir été cueillis.

Ces dernières années, la production maraîchère du sud de l’Espagne a régulièrement fait l’objet de critiques de la part des médias et des consommateurs. A l’origine de la controverse, la consommation d’eau et les conditions de travail des ouvriers agricoles.

Migros portait aussi un regard critique sur la situation. Depuis cinq ans, elle exige que ses fournisseurs appliquent les directives GRASP (en anglais). Dans le cadre de cette initiative, des contrôleurs indépendants vérifient le respect de onze critères différents, notamment en matière de salaire minimum et de temps de travail. Le droit des travailleurs à être défendus par des syndicats doit également être garanti. Enfin, les contrôleurs négocient avec les délégués des travailleurs.

Migros organise des tables rondes

Le dialogue entre les divers partenaires sociaux est également encouragé. Pour ce faire, Migros organise par exemple sur place des tables rondes auxquelles producteurs et syndicats sont conviés à prendre part.

L’enseigne s’est également intéressée à la question de la consommation d’eau. Dans la province d’Almería, la proximité de la Sierra Nevada garantit un approvisionnement suffisant. L’eau provenant des pluies et de la fonte des neiges s’accumule dans les nappes phréatiques ou est récupérée dans des lacs de retenue et des réservoirs. De nouvelles méthodes telles que l’utilisation de brumisateurs pour arroser les cultures permettent de surcroît d’optimiser la consommation.

Auteur: Andreas Dürrenberger

Photographe: Samuel Trümpy