Archives
12 septembre 2016

De nouveaux visages

Début septembre, la nouvelle assemblée des délégués de la Fédération des coopératives Migros (FCM) s’est réunie à Zurich. Dix des quarante-huit entrants nous expliquent pourquoi ils ont décidé de s’engager.

Migros FCM
Les délégués ont élu les membres des différents groupes de travail.

L'assemblée des délégués FCM se compose de cent onze membres: une présidente (Ursula Nold), dix représentants des administrations régionales et cent délégués issus des dix coopératives Migros

Enseignant, vendeur, juriste: les membres de ce dernier groupe viennent de tous les horizons. Ils ont cependant un but commun: œuvrer pour le bien de Migros.

Cette année, quarante-huit nouveaux délégués ont intégré l’assemblée. Migros Magazine a donné la parole à dix d’entre eux, soit un par coopérative, afin de connaître leurs motivations et quelles valeurs Migros leur tenaient à cœur. 

«A l’heure où tout le monde parle de numérisation de la société, la valeur essentielle de Migros – l’homme au centre – me tient particulièrement à cœur. Le contact personnel est important, et Migros doit à l’avenir aussi le soigner.»

Luzia Rast, Migros Suisse orientale

«En m’engageant en tant que délégué, je souhaite contribuer au fait que Migros continue d’œuvrer pour le bien de la communauté, et non qu’elle agisse au nom de l’intérêt personnel.»

Bernhard Auderset, Migros Neuchâtel-Fribourg

«Il m’importe, en tant que déléguée, que la pensée de Gottlieb Duttweiler soit respectée et que Migros serve le peuple suisse. C’est pourquoi les activités du groupe doivent être sans cesse vues avec un œil critique.»

Claudia Hess, Migros Aar

«Continuer à agir de manière conséquente en faveur du développement durable malgré le franc fort et le tourisme d’achat est un sacré défi, pour lequel je souhaite m’engager activement en tant que délégué.»

Rudolf Werdenberg, Migros Bâle

«La valeur la plus importante pour Migros est la confiance que lui accordent les consommateurs par rapport à la concurrence. Cette confiance, liée à une éthique, constitue un point de départ formidable pour relever de nouveaux défis.»

Matteo Hoderas, Migros Tessin

«En tant que membre du comité coopératif et déléguée, j’aime l’idée de pouvoir me faire le porte-parole des clients. Je me sens écoutée et prise au sérieux, car Migros attache une grande importance à l’avis des consommateurs.»

Nicole Baggenstos, Migros Lucerne

«Je souhaite défendre la valeur clé de Migros, à savoir l’homme au centre de nos préoccupations. Gérant du magasin de Payerne, je connais les besoins des clients. Avec mes vingt ans à Migros, j’ai un bon bagage pour œuvrer en leur faveur.»

Frédéric Burri, Migros Vaud

«En tant que représentant du personnel, je suis 100% d’accord avec Gottlieb Duttweiler qui estimait que tous les collaborateurs Migros doivent jouir des mêmes droits et que l’homme doit passer avant le profit.»

Beat Wernli, Migros Zurich

«Je me réjouis de connaître plus en détail le fonctionnement de la Fédération des coopératives Migros. Des valeurs comme l’intégrité et le respect me tiennent à cœur, et je souhaite pouvoir les défendre au sein de l’assemblée.»

Claire-Lyse Demierre, Migros Genève

«J’ai décidé de m’engager, car je souhaite m’impliquer pour que l’éthique mise en valeur soit respectée. J’aimerais aussi que plus de produits se dotent d’une recette davantage compatible avec une alimentation équilibrée.»

Annick Barman, Migros Valais

Auteur: Daniel Sidler, Pierre Wuthrich, Thomas Tobler

Photographe: Caroline Minjolle, Severin Nowacki