Archives
23 novembre 2015

«De petits montants peuvent avoir un grand impact»

Migros organise une grande collecte de dons en faveur des enfants suisses dans le besoin. Herbert Bolliger, président de la direction générale Migros, nous dit pourquoi.

Herbert Bolliger
Herbert Bolliger: « J’ai eu l’immense chance d’avoir des parents qui ont pris soin de moi et eu le grand privilège de pouvoir étudier.»

Herbert Bolliger, cette année, Migros récolte de l’argent pour les enfants dans le besoin en Suisse. Pourtant, beaucoup de jeunes ont tout ce qu’ils désirent chez nous. La pauvreté des enfants est-elle vraiment un thème d’actualité?

Malheureusement oui. Bien sûr, cette pauvreté des enfants n’est pas aussi criante que dans les pays pauvres. C’est pourquoi le rapport de l’Unicef, qui indique que la pauvreté touche un enfant sur dix en Suisse (lire ci-contre), a surpris tout le monde. Cette situation n’est pas tolérable. Le sort des enfants devrait en effet être l’une de nos préoccupations premières.

Est-ce à dire que notre Etat social montre ici ses limites?

Dans notre pays, nous sommes confrontés à une «pauvreté relative»: le problème est moins la survie pure que l’inégalité sociale. Les enfants touchés sont souvent ceux dont les parents ont de la peine à s’intégrer dans la société. Moins encouragés, ils sont pénalisés à l’école et auront plus tard un niveau de formation inférieur, des chances moindres d’accéder au marché du travail et des risques accrus de se retrouver au chômage. Il s’agit de briser ce cercle vicieux. Ne serait-ce que pour empêcher que ces enfants ne deviennent des adultes dépendants de l’aide sociale.

Migros reverse tout l’argent récolté à quatre œuvres d’entraide, qui l’utiliseront par exemple, pour financer différents projets comme l’achat de nouveaux cartables ou des vacances gratuites en Engadine. Cette forme de soutien est-elle suffisante pour changer la situation d’une famille?

De petits montants peuvent avoir un impact important. Toutefois, des changements structurels sont également indispensables. Il faut absolument proposer aux familles modestes davantage de logements abordables et renforcer les offres d’encadrement. La balle est dans le camp des politiques.

N’est-il pas curieux que vous lanciez une collecte de fonds pour les enfants pauvres en Suisse juste au moment où nous parviennent tous les jours les images insoutenables de malheureux fuyant Daech ou les bombes de Bachar el-Assad?

Tous les individus aspirent à mener une vie digne. Le problème, c’est qu’ils ne le peuvent pas toujours. C’est pourquoi nous devons contribuer à lutter contre la détresse partout où nous le pouvons. Nous ne pouvons donc pas fermer les yeux et rester inactifs face à la pauvreté de certains concitoyens.

De nombreuses collectes de dons sont organisées pendant la période de Noël. Que fait Migros le reste de l’année pour aider les personnes dans le besoin et lutter contre la pauvreté?

Le Fonds d’aide de Migros consacre chaque année un million de francs à des projets d’utilité publique. Par ailleurs, le Pour-cent culturel Migros, qui dispose de plus de 120 millions de francs par an, en utilise une partie pour soutenir des projets sociaux. Enfin, l’Ecole-club Migros propose un très large éventail de formations continues à prix préférentiel.

Quels souvenirs gardez-vous de votre propre enfance? Avez-vous été vous-même confronté à la pauvreté?

Bien qu’étant né dans une famille modeste, j’ai eu l’immense chance d’avoir des parents qui ont pris soin de moi et eu le grand privilège de pouvoir étudier. Mon père exerçait le métier de boucher et il m’emmenait parfois avec lui dans des fermes. Il m’est donc arrivé de rencontrer des familles nombreuses qui avaient tout juste de quoi se nourrir.

Ces expériences vous ont-elles marqué?

Oui. Elles m’aident à ne jamais oublier que le confort matériel n’est pas une évidence et que nous devons apprendre à partager

Qu’avez-vous prévu pour les fêtes de Noël cette année?

Je les passerai en famille. Ce qui me réjouit tout particulièrement.

Auteur: Michael West

Photographe: Daniel Winkler