Archives
18 mai 2015

Noir, c'est noir... enfin presque

De quelles couleurs est composé mon feutre noir? Pour le savoir, il faut un peu d’eau, de la patience et du papier buvard.

Emma observe la palette de couleurs présente dans un simple feutre noir.
Emma observe la palette de couleurs présente dans un simple feutre noir.

Le phénomène

Dans cette expérience, on fait de la chromatographie sur couche mince, une technique d’analyse utilisée couramment dans les laboratoires pour séparer les espèces chimiques présentes dans un mélange. Quand on dépose du feutre noir sur un buvard, chacun de ses composants va interagir d’une façon différente avec le papier et l’eau. C’est une sorte de course où les constituants du mélange finissent par se séparer (car ils ne se déplacent pas tous à la même vitesse lors de l’adsorption de l’eau), révélant ainsi la palette de couleurs présente dans un simple feutre noir.

L'expérience

Pour cette expérience, Emma a besoin de papier buvard (des filtres à café, par exemple), d’une paire de ciseaux, de deux verres transparents, d’un feutre noir, de deux trombones et de deux baguettes.
Pour cette expérience, Emma a besoin de papier buvard (des filtres à café, par exemple), d’une paire de ciseaux, de deux verres transparents, d’un feutre noir, de deux trombones et de deux baguettes.

Pour cette expérience, Emma a besoin de papier buvard (des filtres à café, par exemple), d’une paire de ciseaux, de deux verres transparents, d’un feutre noir, de deux trombones et de deux baguettes.

Notre chimiste en herbe découpe deux rectangles dans le papier buvard et dessine un trait sur l'un d'eux.
Notre chimiste en herbe découpe deux rectangles dans le papier buvard et dessine un trait sur l'un d'eux.

Notre chimiste en herbe découpe deux rectangles dans le papier buvard. Sur le premier, elle dessine un point. Sur le second, une ligne. A chaque fois à un centimètre environ du bord comme sur la photo.

fixer les rectangles de buvard (avec le point et la ligne en bas) sur les baguettes à l’aide des trombones.
Fixer les rectangles de buvard (avec le point et la ligne en bas) sur les baguettes à l’aide des trombones.

Il s’agit ensuite de fixer les rectangles de buvard (avec le point et la ligne en bas) sur les baguettes à l’aide des trombones. L’opération est délicate et l’aide d’un adulte peut s’avérer nécessaire.

Ne reste plus qu’à observer…
Ne reste plus qu’à observer…

Emma pose les baguettes en équilibre sur le bord des verres qu’elle a au préalable remplis d’un peu d’eau. Pas trop. Juste ce qu’il faut pour que les papiers en crèvent la surface. Ne reste plus qu’à observer…

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod