Archives
13 février 2017

Des coloriages pour les grands

Kim Lachat, enseignante à l’Ecole-club de Monthey (VS), vous dévoile la technique du pointillisme zen.

Kim Lachat, enseignante à l’Ecole-club de Monthey (VS), explique que le pointillisme zen a une action anti-stress.

Du papier photo: tel est le support de coloriage original imaginé par Kim Lachat, enseignante à l’Ecole-club de Monthey (VS). «Le gros avantage, c’est que le stylo feutre sèche immédiatement. Et présente ensuite un fini brillant unique en son genre», souligne la jeune graphiste, qui dessine également ses propres mandalas.

Kim Lachat conseille de procéder au coloriage par pointillisme, afin d’obtenir un dessin à l’effet «mousseux». Elle explique que cette activité a un effet antistress, qu’elle favorise la concentration et n’exige pas de prérequis. Le coloriage permet aussi à chacun de donner libre cours à sa créativité.

Commencer à remplir son dessin, en tenant son stylo comme si on écrivait.

Faire des petits points régulièrement, en les espaçant légèrement ici et là de manière à avoir de petits blancs. On crée ainsi visuellement un effet un peu «mousseux», comme celui qu’on obtiendrait avec une éponge.

Terminer les pétales jaunes situés sur l’extérieur du mandala, puis passer aux pétales roses, en se rapprochant peu à peu du centre. Colorier ensuite les pétales jaunes situés juste avant le cercle. Terminer le dessin en coloriant le cercle en rose et le centre en jaune.

Accentuer, toujours en pointillé, les bords de chaque pétale: cela apporte un joli dégradé et donne du relief au dessin.

En vidéo: la technique du pointillisme zen

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Rod