Archives
24 septembre 2012

Des petits pas pour un grand changement

Avec «Je recharge mes batteries», la coach Francesca Giulia Mereu propose des outils simples, ludiques et rapides pour mieux se connecter à ses besoins et conserver son énergie dans toutes les situations de la vie.

Une femme attachée à des ballons colorés s'envole avec le sourire
Affronter le 
quotidien le cœur léger et le sourire aux lèvres est à 
la portée de tous! (Photo: Getty Images / Tara Moore)

L’automne à peine arrivé, la pause estivale et ses bienfaits font déjà figure de pâle souvenir. Mais qu’est devenue cette belle vitalité qui nous a permis d’affronter la rentrée sourire aux lèvres et le cœur léger? Epuisée, déjà! Pour la retrouver, un petit bouquin de psychologie pratique récemment paru aux Editions Jouvence propose de nous aider à refaire le plein de dynamisme. Je recharge mes batteries permet à celles et ceux qui sont pris dans la danse effrénée des «Je dois...» et des «Il faut…» de faire rapidement le tour de leurs modes de fonctionnement pour éliminer tous ceux qui sont inutilement énergivores et conserver, en tout temps, une dose de tonus suffisante pour apprécier la vie.

«Nous vivons dans une société dans laquelle nous avons beaucoup de liberté, beaucoup de choix et c’est magnifique. Mais nous recevons aussi beaucoup de messages. Il faut être content, bien, joli, intelligent, puissant. Cette pression fait qu’on doit avoir du succès au travail et dans la vie privée, être un bon père ou une bonne mère, une personne réalisée et qui a des amis. Cela fait beaucoup de fardeaux si on ne les filtre pas!» observe l’auteure, Francesca Giulia Mereu.

Outils simples pour résultats rapides

Coach en entreprise depuis plus de quatorze ans, cette Italienne née à Florence il y a quarante-sept ans a étudié l’anthropologie et la sociologie à Lausanne avant de partir travailler dans différents pays du monde. Outre le coaching de top managers, elle donne aussi des cours aux cadres pour les aider à mieux travailler sous pression. Avec toujours la même exigence: des résultats, et vite! «J’ai donc développé des outils simples dans le sens où ils sont faciles à accepter, même par un public plutôt réticent. Mais ce sont aussi des exercices qui donnent assez rapidement un petit succès, car on n’a pas toujours le temps d’attendre deux semaines pour voir le résultat.»

Et le plus difficile, dans le changement, c’est le premier pas, rappelle la coach. S’imposer une demi-heure de footing tous les matins n’est pas à la portée de tout le monde. Mais ouvrir la fenêtre pour respirer deux ou trois fois profondément, contracter ses muscles et les relâcher pour sentir où se logent les microtensions ne prend pas plus de quelques minutes et peut se pratiquer partout et en tout temps. Et permet de commencer un travail sur soi qui ne place pas la barre à une hauteur infranchissable et apporte rapidement un mieux-être.

Une invitation à faire un voyage intérieur

Soyez prêt(e)s à décoller...
Soyez prêt(e)s à décoller...

Basés sur des techniques aussi éprouvées que la programmation neurolinguistique, la brain gym ou le yoga, tous les exercices sont présentés de manière accessible et mis en perspective par quelques explications sur nos modes de fonctionnement. En partant de notre état physique, Francesca Giulia Mereu nous invite à un petit voyage intérieur qui nous fait visiter notre corps, notre cerveau, nos émotions et les valeurs et croyances sur lesquelles nous fondons notre vie. «J’ai commencé par le physique, car la fatigue physique est souvent ce qu’il y a de plus facile à exprimer. Mais tout se regroupe. J’ai donc fait une coupure artificielle entre ces différentes parties, car l’être humain est tout cela en même temps.»

Au final, l’objectif de Francesca Giulia Mereu est d’inciter chacun à se pencher sur ses croyances et ses valeurs. Car en éliminant certaines croyances héritées du passé – l’impression de ne pas être capable de faire certaines choses ou de devoir répondre à des exigences, tous ces «il faut» et ces «je dois» qui nous mettent sous pression – on parvient à définir plus clairement ce qui est essentiel à nos yeux. «On se sent plus en paix avec soi-même si l’on a plus de clarté par rapport à ses priorités et si l’on sait que l’on a fait les bons choix face à tout ce qui nous sollicite», observe la coach.

Avant d’en arriver là, il faut prendre un peu de temps pour faire le bilan de ses modes de fonctionnement, car «si on est fatigué, énervé, on ne peut pas se remettre en question». En abordant le changement par la partie la plus accessible, nos ressources physiques, la coach invite à avancer à petits pas. Et à se féliciter. Car peu importe le chemin parcouru, l’essentiel est de se mettre en route. Et de savoir que ce qui est acquis l’est pour toujours.