Archives
8 décembre 2014

Des prix de stars à gagner

Gilbert Gress ainsi que le groupe Carrousel, Angie Ott et les autres personnalités participant à l’action Migros de Noël ont accepté de mettre aux enchères un objet ou une prestation pour la bonne cause. Ils nous expliquent pourquoi.

Angie Ott
Entre deux concerts, Angie Ott exerce toujours son métier de coiffeuse. (Photo: Nadja Kilchhofer | Romain Mader)

Gilbert Gress se dévoile

On le voit au début du clip vidéo , dans un gîte sans personne avec qui partager Noël. Et soudain, le miracle se produit: on sonne à la porte et voici que débarque une brochette de chanteurs et musiciens. Dans Ensemble, le chant de Noël réalisé par Migros pour offrir un peu de bonheur au plus grand nombre, et surtout aux plus démunis, le premier personnage qui apparaît est une légende du football: Gilbert Gress, ancien entraîneur de Neuchâtel Xamax et de la Nati, un visage aussi connu des Romands que des Alémaniques qui ont profité durant plusieurs années de son expertise comme consultant sportif à la télé.

Toujours en route pour répondre aux nombreuses invitations qui lui sont adressées en Suisse comme en France, l’homme à l’agenda débordant n’en trouve pas moins le temps de participer à différentes actions afin d’aider les autres. «Quand on a eu de la chance dans sa vie, il faut savoir rendre le bonheur qu’on a reçu», explique celui qui se livre pour la première fois en allemand, après trois ouvrages en français, dans Mein Leben für den Fussball .Publiée cet été, cette première biographie officielle de Gilbert Gress réalisée avec Christoph Ehrenzeller sera proposée lors de la vente aux enchères organisée dans le cadre de l’action de Noël en même temps qu’un très beau prix: un maillot Xamax – signé par Gilbert Gress – datant de la grande époque du club neuchâtelois.

Gilbert Gress, ancien entraîneur de Neuchâtel Xamax, est toujours prêt à aider son prochain.
Gilbert Gress, ancien entraîneur de Neuchâtel Xamax, est toujours prêt à aider son prochain. (Photo: Christian Schnur)

Dans l’ouvrage qui retrace sa vie et sa carrière, l’ancien joueur et entraîneur se livre avec franchise et parfois une teinte d’ironie. «Mes décisions, je ne les ai jamais prises avec la tête, toujours avec le cœur. Si c’était à refaire, il y en a que je prendrais avec la tête», avoue-t-il.

Toutefois, il ne remettrait jamais en question son travail de coach d’une équipe de footballeurs handicapés de Strengelbach (AG) qu’il suit depuis 1998. «Lorsque j’étais enfant à Strasbourg, ma mère s’est occupée pendant plusieurs années d’une personne lourdement handicapée. Ensuite, elle en a aidé une autre. Je suis donc très à l’aise avec cela.»

Comme il l’a prouvé pour l’action de Noël de Migros, cet hyperactif de 73 ans sait aussi sortir des terrains de foot pour apporter son concours dans d’autres domaines. En ce moment, il prépare l’enregistrement de The Voice of Switzerland, le concours suisse des talents. Il est membre du jury aux côtés d’autres personnalités comme l’ancienne Miss Suisse Christa Rigozzi ou DJ Bobo. Une participation qui le conduit régulièrement à Zurich, entre ses deux lieux de vie que sont Saint-Blaise (NE) et Strasbourg. «Ma femme me dit toujours que je ne sais pas dire non!»

Carrousel dans le salon

Ils sillonnent presque sans s’arrêter les routes de Suisse pour leur Euphoriqu’Tour, la tournée qui met en scène leur troisième album tout neuf (il est sorti le 7 novembre), L’euphorie . Mais, promis, ils trouveront le temps de venir dans votre salon. A condition, bien sûr, que vous décrochiez le lot qu’ils proposent à la vente aux enchères organisée dans le cadre de l’action de Noël Migros: un concert à domicile. «C’est toujours un super moment», confient Léonard Gogniat et Sophie Burande, les deux chanteurs-musiciens de Carrousel . «C’est un concert très intimiste, très proche des gens. On apprécie de jouer dans un autre cadre qu’une scène traditionnelle.»

«Euphorie», le dernier album de Carrousel est sortit dans les bacs le mois dernier.
«L'euphorie», le dernier album de Carrousel est sortit dans les bacs le mois dernier. (Photo: Nadja Kilchhofer | Romain Mader)

Le duo jurassien qui se passionne pour toutes sortes d’instruments, à commencer par la guitare et l’accordéon, a lui aussi participé à l’enregistrement du chant de Noël Migros. «C’était une belle expérience de rencontrer et découvrir des artistes qui sont très connus en Suisse alémanique mais que nous ne connaissions pas encore, racontent-ils. Et c’était intéressant de collaborer pour un projet commun. Il y avait une excellente ambiance sur le tournage.»

Pour ce couple à la scène comme à la ville, il a semblé normal d’offrir du temps et de la voix pour une action caritative. «La fin de l’année est synonyme de fête, mais c’est aussi l’occasion de se rappeler que certaines personnes vivent cette période dans la difficulté. Si la musique peut apporter un peu d’aide et de réconfort, c’est génial!»

Sous les ciseaux d'Angie Ott

Les Romands sont nombreux à connaître sa voix, mais ceux qui connaissent la dextérité de ses mains sont plus rares. C’est ce que pourra découvrir le ou la fan qui décrochera le prix offert par Angie Ott dans le cadre de l’action de Noël de Migros: une coupe offerte dans le salon de coiffure dans lequel elle travaille entre ses concerts. «Pour l’instant, j’exerce toujours mon métier de coiffeuse, que j’adore également, confie la chanteuse neuchâteloise. Il me permet de garder des contacts directs avec les gens et me donne de l’inspiration pour ma création musicale.»

La jeune femme de 24 ans, qui prépare un nouvel album dont la sortie est prévue en 2015, n’en est pas à sa première participation à une action caritative. Elle a été sensibilisée à la très grande pauvreté lors de plusieurs séjours en Inde, où elle a travaillé dans un orphelinat. Une expérience qui l’a marquée, humainement et musicalement. «J’ai eu la chance d’avoir des parents en or. Je souhaiterais cela à tout le monde!»