Archives
31 août 2014

Des vacances méritées, vraiment?

Saviez-vous que: la chronique d'Isabelle Kottelat.

En Suisse, les congés payés datent de 1966.
En Suisse, les congés payés datent de 1966.

Les vôtres sont finies? Tant pis pour vous… Ceux qui triment le plus dur sont les derniers à profiter de vacances. Qui n’ont pas été inventées pour les ouvriers et autres travailleurs manuels. Bien au contraire. C’est d’abord les riches qui se la coulent douce durant l’été depuis les Romains et leurs villas. Puis les étudiants de la Sorbonne, à Paris, chez qui ça chauffe sous le chapeau au XIIIe siècle. Le repos de l’esprit avant celui du corps.

Parce que rien faire, c’est mal: l’Eglise le prêche durant des siècles, les ouailles suivent. Et travaillent six jours par semaine et se reposent le septième. Et il y a déjà les congés religieux, tellement nombreux au Moyen Age que les réformateurs les réduisent aux grandes fêtes chrétiennes.

Les Français – avant leurs 35 heures – ont l’extrême privilège de se retrouver les premiers sur les routes embouchonnées depuis 1936, avec deux semaines de congés payés légaux. Elles passeront à cinq dans les années 80.

En Suisse – pays où l’on refuse en votations un rab de vacances – il faut attendre 1966 pour que deux semaines payées entrent dans la loi fédérale. Avant, il y a bien des congés selon les cantons et le type de travail. Les fonctionnaires de la Confédération ont droit à la quinzaine depuis 1879! A Bâle une semaine est accordée dès 1931, mais pas pour les ouvriers. En 1937, la branche horlogère lance une semaine payée: le début des fameuses vacances horlogères. Pour les autres, la liberté avance à la suisse, avec les écoles. Mais c’est pour mieux libérer les enfants qu’ils puissent aider aux champs.

En matière de repos, il y a encore plus enviable que les Français: les champions toutes catégories des vacances et jours fériés sont le Brésil et la Lituanie (41 jours), suivis de la Finlande, la France et la Russie (40 jours). La Suisse se fait petite avec 29 jours. Rares sont ceux qui font pire: le Canada, la Chine, les Etats-Unis, l’Inde…

© Migros Magazine - Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat

Photographe: Konrad Beck