Archives
20 février 2017

Dix conseils pour se remettre au sport

Se mettre au sport, c’est bien, mais déterminer la discipline qui nous convient vraiment, c’est encore mieux! Gérald Gremion, médecin chef du Swiss Olympic Medical Center, explique comment la choisir en toute connaissance de cause.

Dix conseils pour trouver son sport
Quel sport choisir?
1
1

Avoir du plaisir
L’idée n’est pas de faire du sport par obligation, mais de passer un moment agréable. Il est contre-productif de se lancer dans une discipline qui nous laisse sur les rotules et de mauvaise humeur, ou de se condamner à un programme ultra-rigoureux. Sports en groupe, en duo ou en solitaire, chacun a ses préférences. C’est aussi l’occasion de découvrir une nouvelle activité.

2
2

Choisir le bon moment
Souvent, les gens sortent du bureau à midi, sont au fitness à 12 h 10, mangent sur le pouce, retournent travailler. On ne bénéficie pas d'une activité physique si on se trouve en état de stress. Le bienfait sera réel si l'on prend le temps de la faire, par exemple, un jour de congé. Une activité régulière va de pair avec un sommeil réparateur et une alimentation saine.

3
3

Prendre en compte sa condition physique
Le «Tarzan du dimanche» était sportif vers 19-20 ans; il a par la suite fondé une famille, pris du poids et n’a plus fait d'exercice. Si, vers la quarantaine, ce dernier reprend une activité à la même intensité qu’auparavant, il risque de se blesser et de mettre sa santé en danger. Il est nécessaire de bien ré-évaluer sa condition physique et de ne pas surestimer ses capacités.

4
4

Savoir évaluer les facteurs de risque
Prise de poids, répercussions d’un accident, maladie de cœur...: il est nécessaire d'évaluer les facteurs de risque et les contre-indications à l’exercice de certains sports. Il est vivement conseillé de consulter un médecin. Le jogging ou le vélo entraînent l’endurance, le pilates rend la musculature plus harmonieuse, tandis que la natation exerce la souplesse du corps.

5
5

Respecter la progression
Lorsqu’on se met à un sport, le corps doit s’habituer à cette nouvelle situation. Et cela prend du temps! Si on ne le laisse pas évoluer à son rythme, on risque là aussi de mettre sa santé en danger. Il existe maintenant des coaches qui peuvent aider à élaborer un programme adapté pour chacun, en fonction de sa condition physique et de ses envies sportives.

6
6

Savoir s’écouter
Lorsqu’on sent que les choses ne se passent pas comme d’habitude, il faut savoir s’écouter – voire s’arrêter, même si notre séance n’est pas terminée! Il est également nécessaire de ne pas prévoir un programme trop drastique, et rester à l’écoute de son corps, quitte à changer d’activité si celui-ci ne suit pas.

7
7

Avoir le matériel adéquat
Que l’on fasse du vélo, du fitness, de la course ou autre, on ne peut pas bien exercer un sport si on est mal équipé. Cela ne signifie pas acheter à tout prix du matériel dernier cri et onéreux, mais simplement avoir une bicyclette en ordre, ou de bonnes baskets.

8
8

Ne pas hésiter à tester
Il y a une telle variété de sports qu’il serait dommage de passer à côté d’une discipline méconnue! Il ne faut pas hésiter à profiter des séances d’essai, journées d’initiation ou portes ouvertes proposés par les clubs et centres sportifs. Ce n’est pas toujours facile de bien cerner un sport après une seule séance, mais il y a également sur place des gens de bon conseil.

9
9

Varier les plaisirs
Quand on veut faire quelque chose pour sa santé, cela vaut la peine de favoriser la pratique de plusieurs sports différents. Cela permettra d’améliorer ses capacités physiques de manière générale, en évitant la surcharge qu’on risque en ne faisant qu’un type d’exercices.

10
10

Rester motivé
Faites du sport avec des amis! Vous aurez ainsi quelqu’un qui compte sur vous et qui vous motive et avec qui partager un bon moment. Vous allez ainsi vous rendre compte des progrès effectués, éléments essentiels de la motivation. Si vous êtes timide, vous rencontrerez des gens passionnés par la même activité et nouer de nouveaux liens hors de vos cercles habituels.

Gérald Gremion, médecin chef du Swiss Olympic Medical Center (SOMC) et médecin adjoint au Département de l’appareil locomoteur du CHUV.
Gérald Gremion, médecin chef du Swiss Olympic Medical Center (SOMC) et médecin adjoint au Département de l’appareil locomoteur du CHUV.

L'expert
Gérald Gremion, médecin chef du Swiss Olympic Medical Center (SOMC) et médecin adjoint au Département de l’appareil locomoteur du CHUV.

Vous avez d’autres ­astuces? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous

© Textes: Migros Magazine | Véronique Kipfer

Auteur: Véronique Kipfer

Illustrations: Amélie Buri