Archives
27 avril 2015

Douce, sexy et équitable: la lingerie féminine en coton bio

Concevoir de la lingerie féminine à la fois confortable, irrésistible et éthique, c’est possible. La preuve avec l’entreprise allemande Speidel qui fournit à Migros une sélection de sous-vêtements en qualité bio.

Günter Speidel
Günter Speidel, cogère la société fondée par son père.

Culotte qui bâille, nuisette informe: les dessous de mauvaise qualité peuvent gâcher la journée d’une femme. Cependant, que toutes celles qui tirent avec agacement sur leur soutien-gorge se rassurent: la marque Ellen Amber de Migros propose des articles de grande qualité. Ceux-ci sont confectionnés à Bodelshausen, un village du Bade-Wurtemberg.

Depuis plus de soixante ans, l’entreprise Speidel y produit de la lingerie incroyablement souple, qui ne se déforme pas, car la matière épouse les courbes comme une seconde peau. Les coutures ne gondolent pas non plus: et pour cause, elles sont réduites au minimum. Ces produits, issus d’une production équitable, sont simples et intemporels, ce qui les rend extrêmement sexy.

Hans et Rosa Speidel ont fondé leur société en 1952. «Mon père a trouvé une vieille machine à tisser dans un hangar du village voisin, explique Günter Speidel, l’un des trois enfants désormais à la tête de l’entreprise familiale. Il a nettoyé le mécanisme, effectué de menues réparations et rapidement abattu la cloison entre le salon et la chambre à coucher afin de faire de la place pour l’engin. Puis il s’est procuré quelques vieilles machines à coudre et a lancé sa propre entreprise.»

L’appartement est vite devenu trop petit, et l’atelier a été transféré sur le site actuel à l’entrée du village. Günter Speidel se rappelle encore bien les débuts. «Dès la sortie de l’école, nous allions directement à l’usine. Nous y faisions nos devoirs et aidions à la production. Les premières années n’ont pas été évidentes.»

Pas de coutures lâches ni de pesticides nocifs

La collaboration des Speidel avec Migros remonte à 1962.L’enseigne propose depuis lors une sélection de dessous sous sa marque propre Ellen Amber. Les tissus sont toujours élaborés à Bodelshausen – désormais par plus d’une centaine de machines, qui travaillent inlassablement à un rythme soutenu.

Le secret de son extraordinaire confort? Les pièces sont tissées sur des machines circulaires, puis blanchies ou décolorées. La découpe est ensuite effectuée par des presses automatisées. La fabrication sur ce type de machines présente l’avantage de supprimer les coutures latérales gênantes, qui gondolent au lavage.

L’aspect écologique joue un rôle croissant dans la production des dessous. «Une grande partie des produits que nous fournissons à Migros sont fabriqués avec du coton bio et certifiés Eco», affirme Günter Speidel. Exempte d’engrais chimiques et de pesticides toxiques, la matière première est par ailleurs cueillie à la main. De quoi allier au mieux écologie et qualité. 

Les différentes pièces sont découpées automatiquement.
Les différentes pièces sont découpées automatiquement.
Les nouveaux modèles sont développés sur place.
Les nouveaux modèles sont développés sur place.

Auteur: Janine Wagner

Photographe: Samuel Trümpy