Archives
22 juin 2015

Drôle de lézard!

Souvent pris pour un serpent, l’orvet est en réalité un lézard qui peut se défaire de sa queue lorsqu’il se sent menacé.

Une femelle orvet et ses petits
La femelle peut avoir jusqu’à douze petits. Si ceux-ci mesurent environ 7 cm à la naissance, leur taille peut atteindre 50 cm à l’âge adulte.

L’orvet est vraiment un drôle d’animal! Il ressemble à s’y méprendre à un serpent, pourtant c’est un lézard. Et sa peau brille comme s’il sortait de l’eau alors que ses écailles sont sèches. Il doit son surnom de «serpent de verre» au fait que sa queue, fragile, se détache lorsqu’il se sent en danger.

L’orvet est donc un lézard sans pattes. Contrairement au serpent, il possède des paupières mobiles, ce qui lui permet de cligner des yeux. En présence d’un prédateur, cet animal peut fuir en perdant un bout de queue. Il ne dispose ensuite plus que d’un moignon de queue, car celle-ci ne repousse pas intégralement.

L’orvet étant une espèce protégée, il est interdit de l’attraper ou de le blesser. Cet animal agile vit dans les forêts, les prairies, les marais et les jardins. Il apprécie les endroits ensoleillés et aime se cacher dans les tas de bois, dans le compost et dans les fourmilières. La pluie chaude le fait souvent sortir de sa tanière.

Auteur: Claudia Langenegger

Photographe: Bunterhund (illustration)