Archives
11 avril 2016

Du dentifrice pour éléphants

Les pachydermes ne se brossent pas les dents, car il n’existe pas de dentifrice pour éléphants! Vraiment?

La petite Manon doit faire très attention en manipulant l'eau oxygénée...

1 Manon a-t-elle tout le matériel nécessaire? Un sachet de levure en poudre, de l’eau oxygénée à 30%, du produit de vaisselle, un colorant alimentaire, un récipient allongé (vase ou bouteille), gobelet et petite cuillère. C’est OK!

2 Sous l’œil d’un adulte et après avoir enfilé des gants et chaussé des lunettes de protection, notre scientifique en herbe verse dans le récipient un fond de détergent, trois gouttes de colorant et 50 ml d’eau oxygénée.

3 Notre laborantine peut maintenant passer à l’étape suivante. Moins stressante celle-là, puisqu’il s’agit simplement de diluer la levure en poudre dans un peu d’eau. Attention, il faut bien touiller avec la cuillère!

4 Le plus prudent lors de cette étape, c’est de poser le récipient au milieu d’un évier (sur la photo, c’est un bac), d’ajouter la levure, puis de reculer de quelques pas. Car la mousse jaillit instantanément comme un geyser!

Le phénomène

L’eau oxygénée – peroxyde d’hydrogène en langage savant – est une substance très irritante à haute concentration. C’est pour cela qu’on ne la trouve qu’en pharmacie sous cette forme. A basse concentration, elle est utilisée comme désinfectant ou agent blanchisseur pour les cheveux. Dans cette expérience baptisée «dentifrice d’éléphant», le peroxyde d’hydrogène réagit fortement avec la levure en libérant des bulles d’oxygène, qui formeront une jolie mousse grâce au produit de vaisselle. On dit que c’est une réaction exothermique, car elle dégage de la chaleur.

Texte: © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod