Archives
19 octobre 2015

Du sable waterproof

Plonger du sable dans de l’eau et le ressortir aussi sec qu’avant? Impossible n’est pas scientifique!

Clara est prête à tenter une nouvelle expérience.
Clara est prête à tenter une nouvelle expérience.

Le phénomène

Le spray dit waterproof, celui que l’on utilise pour imperméabiliser nos chaussures, repousse les molécules d’eau en contact direct avec les grains de sable. Comment? En créant un film protecteur, comme une sorte de bouclier, autour de chaque grain, les rendant ainsi hydrophobes, c’est-à-dire étanches. A un point tel que, lorsque le sable ainsi pulvérisé est plongé dans l’eau, il en ressort tout sec! C’est le même principe quand on porte un K-way et qu’il pleut: l’eau glisse sur la veste comme sur les plumes d’un canard…

Marche à suivre

Clara a réuni tout le matériel.
Clara a réuni tout le matériel.

1 Après avoir réuni son matériel (sable, spray waterproof pour imperméabiliser les souliers, récipient et bocal rempli d’eau), Clara verse le sable dans le récipient et l’étale de manière à ce qu’il en recouvre bien le fond.

Notre savante pulvérise le sable avec le spray
Notre savante pulvérise le sable avec le spray

2 Attention, cette étape doit se dérouler dans un endroit aéré! Notre savante pulvérise le sable avec le spray et secoue le bac pour que les grains ne collent pas ensemble. Ensuite, elle patiente cinq bonnes minutes…

Clara verse le sable dans le bocal rempli d’eau.
Clara verse le sable dans le bocal rempli d’eau.

3 Clara renouvelle cette opération encore deux fois, toujours en veillant à rester dans un endroit aéré et en respectant bien un temps de séchage après chaque pulvérisation. Puis, elle verse le sable dans le bocal rempli d’eau.

Notre chimiste fait rouler les grains au creux de ses mains.
Notre chimiste fait rouler les grains au creux de ses mains.

4 Ne reste alors plus qu’à ressortir le sable et à le déposer en un beau petit tas sur le plan de travail. Enfin, notre chimiste fait rouler les grains au creux de ses mains et constate – ô surprise – qu’il est sec, tout sec!

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod