Archives
20 avril 2015

Duel de pirates

Comment faisaient donc les pirates manchots, unijambistes et surtout borgnes pour embrocher leurs adversaires? Démonstration.

Léonard et Oscar photo
A l’instar de Léonard et d’Oscar, préparez-vous à un âpre duel de doigts!

Le phénomène

Avoir deux yeux permet au cerveau de recevoir deux images de la même scène prises sous un angle légèrement différent. Or, c’est justement grâce à la superposition de ces deux images qu’il est possible de voir les reliefs, d’estimer les distances, d’avoir une notion de profondeur… Bref, de voir en 3D! En fermant un œil comme dans cette expérience, on perd notre vision binoculaire (ou stéréoscopique) et donc de précieuses informations sur la profondeur. Du coup, on a beaucoup de mal à évaluer la distance à laquelle se trouve l’index pointé devant nous.

L'expérience

1. A l’instar de Léonard et d’Oscar, préparez-vous à un âpre duel de doigts! Pour cela, mettez-vous face à face, soit à genoux, soit assis sur une chaise (c’est plus confortable !). Et armez votre index droit !

2. Léonard joue les pirates borgnes en aveuglant son œil gauche à l’aide de sa main libre (on peut aussi abaisser la paupière). Oscar le défie alors, index droit pointé vers le ciel et placé idéalement à hauteur des yeux.

3. Notre flibustier improvisé essaie alors de toucher le doigt levé de son adversaire, et néanmoins frère, à l’aide de son propre index. Caramba, raté, raté et encore raté! Oscar se marre. Pas Léonard…

4. Inversion des rôles. C’est au tour d’Oscar de relever le défi. Il abaisse doucement son index et… touche du premier coup son rival. «C’est de la triche, il avait les deux yeux ouverts!», s’emporte Léonard.

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod