Archives
30 mai 2016

Economies à la clé

Le minispace Ford C-Max Energi Plug-In fait un quasi sans faute. Seul point négatif, selon notre chronique: le manque de place dans le coffre... qui accueille la batterie de son moteur hybride.

Ford C-Max Energi Plug-In
Le minispace Ford C-Max Energi Plug-In.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.

Le test du nouveau Ford C-Max Energi Plug-In Hybrid correspondait avec un évènement organisé par le collectif neuchâtelois La Grosse Famille dont je fais partie. Avec mon complice Geoffrey, nous nous étions proposés d’aller acheter les boissons pour tenir un bar d’appoint pendant les festivités de l’après-midi. Il nous fallait une vingtaine de litres de thé froid Migros, autant d’eau gazeuse et de soda ainsi qu’une petite centaine de canettes de bière.

Lorsque j’ai reçu le véhicule, j’étais un peu en souci. Le minispace de Ford dispose de proportions propices à ce genre d’exercices, mais c’était sans compter l’espace qu’occupe la batterie dans le coffre. Si le Ford C-Max classique offre plus de 470 l de coffre, sa version hybride n’en propose même pas la moitié. Heureusement, comme l’habitacle est spacieux, nous avons pu utiliser la banquette arrière comme annexe.

Confortable et économique

La taille du coffre m’apparaît comme le seul point négatif du véhicule. Son comportement est plutôt dynamique. La boîte automatique est équilibrée et les accélérations très satisfaisantes. Le confort à bord est optimal, et bien qu’on soit ici en présence d’un minispace plus proche d’une citadine que d’un véritable monospace, chacun bénéficie d’un espace personnel suffisamment vaste.

Et au niveau des technologies, ce nouveau C-Max n’est pas en reste puisqu’il propose une panoplie archi-complète d’options de sécurité, de confort et plus encore.»

Par exemple, une application pour smartphone permet de connaître l’état de charge du véhicule en tout temps et de repérer les stations de chargement à proximité.

L’énorme avantage de ce véhicule réside dans sa consommation. Si l’on travaille à une dizaine de kilomètres de son domicile, qu’on pense à charger son véhicule régulièrement et qu’on adopte une conduite douce, on pourrait presque se plaire à oublier le chemin de la station service!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

La batterie La batterie ion lithium de 7,6 kWh qui alimente le moteur électrique est plus légère que les batteries classiques, ce qui permet un meilleur rendement. L’autonomie en «tout électrique» peut atteindre une petite quarantaine de km, si l’on s’impose une conduite très douce. La batterie se recharge partiellement grâce au système de freinage régénératif qui récupère plus de 90 % de l’énergie cinétique libre du freinage.

Responsabilité ludique

Responsabilité ludique Derrière le volant, à proximité du cadran de vitesse, se trouvent deux écrans LCD qui affichent des informations en temps réel. Si le premier indique les chiffres de consommation, les niveaux de la batterie et du réservoir ou encore différentes informations sur le trajet en court, le deuxième affiche des lianes qui se parent de feuilles lorsque la conduite est économique et se dénudent lorsque le conducteur roule trop sportivement.

Le coffre Le point faible de ce minispace hybrid. En raison du moteur électrique, le coffre est amputé d’une bonne partie de sa capacité. Ainsi, il n’offre que 200 litres en position haute mais passe tout de même à 1356  litres lorsque la banquette est rabattue.

La charge La batterie de la nouvelle Ford C-Max Energi Plug-In Hybrid peut se recharger sur une borne prévue à cet effet ou sur une prise électrique 230 v. Sur ce dernier dispositif, il faut compter entre deux à trois heures pour une charge complète. Le petit détail qui compte, les câblages tiennent dans une trousse un peu plus grande et plus épaisse qu’une grande fourre d’ordinateur. Elle se glisse sans problème sous un siège.

Le choix du mode de conduite

Le choix du mode de conduite Situé sur la commande centrale, un bouton de sélection du «mode EV» permet de choisir de rouler sur le moteur essence ou le moteur électrique. Un troisième mode, automatique celui-ci, détermine la combinaison optimale des deux blocs pour une conduite hybride efficace et économe.

Auteur: Leïla Rölli