Archives
4 juillet 2016

Elle a tout d'une gagnante

Coffre spacieux, fournitures de pointe, moteur performant... La nouvelle Opel Astra Sports Tourer aligne les bons points.

Opel Astra Sports Tourer
La nouvelle Opel Astra Sports Tourer.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.

Il y a deux manières d’évaluer la taille d’un coffre. La plus logique consiste à lire les chiffres exacts dans le catalogue. Mais si l’on n’a pas le compas dans l’œil, imaginer ce à quoi peuvent correspondre 540 litres est assez abstrait. L’autre méthode n’est autre que la pratique... Le coffre de l’Opel Astra Sports Tourer est assez impressionnant. Pour en toucher le fond, il faut pour ainsi dire y entrer, et lorsque la banquette est rabattue, on peut même s’y coucher de tout son long. Cette semaine, mon appareil de mesure n’était autre qu’un mirabellier. L’arbre fruitier de 2,2 m, avec sa couronne déjà bien garnie, a pu entrer dans le coffre dans son entier, en biais, et sans être abîmé.

De la haute qualité pour un petit prix

Pour le reste, nul besoin de lire le prospectus, l’Astra parle d’elle-même. J’ai été étonnée par le très bon rapport qualité-prix du produit. Pour un tarif abordable, on touche de près à une qualité supérieure. On n’est pas dans le haut de gamme, mais les fournitures, le confort et les technologies s’en approchent clairement. Outre les options sécuritaires de base, le break regorge d’options de confort et d’aide à la conduite. Parmi elles, on retrouve un assistant de maintien de voie, un indicateur de distance et d’alerte de collision avant avec freinage d’urgence automatique ou encore une assistance de parking automatique qui permet de se garer sans toucher le volant. Cette dernière option tendra à rassurer les frileux du créneau qui pourraient appréhender les dimensions importantes de l’Astra Sports Tourer.

Pour finir, bonne surprise aussi au niveau du comportement: fiable et réactive, la version testée de 160 chevaux affiche de belles performances pour une consommation tout à fait raisonnable. On pourra lui reprocher la sobriété de son design, ou peut-être son manque de fantaisie... mais ça serait vraiment chercher la petite bête là où il n’y en a pas.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Les phares Plus que de simples feux, la nouvelle Astra est équipée d’un éclairage «IntelliLux LED Matrix»... ça ne rigole pas! Ces phares intelligents adaptent automatiquement le faisceau des feux de route – qui restent allumés – en partageant le faisceau pour éclairer de part et d’autre des véhicules qui précèdent ou en sens inverse sans éblouir les conducteurs. La route reste parfaitement lisible et personne ne grimace!

Les moteurs

Les moteurs Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a le choix! Entre boîtes automatique et manuelle 5 ou 6 vitesses, l’Opel Astra Sports Tourer se décline en sept versions essence et quatre diesel. Allant de 100 à 200 chevaux, ces blocs ont la particularité d’afficher des consommations très faibles, à savoir que le moteur le plus puissant n’affiche que 6,0 l de consommation moyenne en cycle mixte.

Le coffre Le break ne fait pas dans la demi-mesure: le coffre propose 540 l de volume en configuration 5 places, 1630 banquette rabattue. Les dossiers se rabattent individuellement selon un rapport 40/20/40, ce qui permet de nombreuses configurations et facilite le transport de passagers et de matériel. On peut, par exemple, baisser le siège central pour y entreposer des skis ou un meuble en kit sans brader le confort de deux adultes assis à l’arrière. Le petit plus? Pour ouvrir le hayon, il suffit de porter la clé sur soi et d’agiter le pied sous le pare-choc arrière.

Le look Les Allemands sont plutôt calés en design automobile et, même si Opel n’a pas eu des modèles ultra-glamours dans les années 90 et début 2000, le constructeur s’est nettement amélioré ces dernières années. Pour preuve, l’Opel Astra Sports Tourer testée cette semaine a toutes les caractéristiques du break typiquement germanique: des lignes sûres, sobres, qui mêlent caractère et élégance. Un joli modèle aux détails soignés qui ne pèche pas par excentricité.

L'intérieur

L’intérieur A l’instar de l’extérieur, l’habitacle s’illustre par sa sobriété. Le confort est optimal avec des sièges chauffants même à l’arrière (en option), de l’espace pour tous et un maintien exceptionnel. On notera les nombreux rangements, comme le grand vide-poche central avec store à tirette.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli