Archives
29 juin 2015

En route pour l’aventure!

Les voyages sont souvent source de réjouissance, qu’ils mènent à la plage, à la montagne ou dans une grande ville. Pourtant, un trajet mal préparé peut rapidement ruiner l’ambiance. Voici quelques conseils utiles pour rouler sans se miner.

Un homme remplit son coffre de nombreux bagages avec peine
Bien utiliser l'espace de son coffre est déjà une manche de gagnée dans la lutte des préparatifs de voyage en voiture! (Photo: Fotolia)

D’après une étude réalisée par le voyagiste Hotelplan (2012), les Suisses privilégient les escapades en voiture: nous sommes 44% à partir en vacances en auto, contre 39% en avion et seulement 10% en train. Si la voiture a la cote, ce n’est pas un hasard.

Elle permet un trajet porte à porte et offre la liberté des horaires, elle n’impose quasi pas de limite de bagages et a l’avantage de la sphère privée. Les technologies actuelles produisent des moteurs toujours plus propre et plus économiques. Pour une famille ou une bande d’amis, la voiture reste un moyen de transport avantageux.

Une voiture tip top!

Avant le grand départ, vérifiez les niveaux (huile, liquide de refroidissement, lave-glace…), la santé des freins et des feux, la pression des pneus et les différents équipements de sécurité ou encore le bon fonctionnement de la climatisation. La plupart des véhicules actuels regorgent de fonctions électroniques difficiles, voire impossibles à contrôler soi-même. N’hésitez pas à faire un tour chez votre garagiste pour un check-up complet une à deux semaines avant le jour J. Ainsi, en cas de pépin, vous aurez le temps de procéder aux réparations et ajustements nécessaires. L’astuce qui peut sauver: emportez un double des clés de voiture que vous confierez à l’un de vos passagers.

Le kit anti-panne

Et si, malgré tout, une panne devait arriver, assurez-vous d’être correctement équipé: roue de secours et cric, gilets fluorescent pour tous les occupants, quelques outils, du liquide de refroidissement... et d’être bien assuré, même à l’étranger!

Un chargement optimal

Le coffre: plus un véhicule est chargé, plus il consomme. Essayez d’alléger au maximum vos bagages et, pour des raisons de sécurité, répartissez les charges de manière homogène en gardant une certaine visibilité à l’arrière. Si le coffre ne dispose pas d’un cache ou d’une plage arrière, l’installation d’un filet est recommandée pour sécuriser l’ensemble et ainsi éviter d’assommer votre équipage au premier freinage. Pensez également à régler la hauteur des phares, celle-ci peut varier lorsque la voiture est très chargée.

Le toit: si vous optez pour un chargement sur le toit, il est fortement recommandé d’installer un coffre de toit. Premièrement, ce système évite que la carrosserie soit déformée par le poids du chargement, deuxièmement, le dispositif est sûr et troisièmement sa forme est spécialement conçue pour maintenir la consommation. Si malgré tout vous préférez un système de sangles, assurez vous de leur fiabilité et vérifiez les attaches à chaque arrêt. On n’est jamais trop prudent!

Les vélos: un vélo sur le toit, c’est près de 20% de consommation en plus. Deux solutions s’offrent à vous: si vous êtes un cycliste occasionnel, renseignez-vous pour louer un vélo sur place. Si vous ne pouvez pas vous passer de votre VTT high-tech, sachez que vous gagnerez en aérodynamisme en le fixant au coffre. Là encore, vérifiez l’installation à chaque arrêt et veillez à ce que plaques et feux restent toujours visibles.

Le bien-être des occupants

Pauses fréquentes: un conducteur devrait faire une pause toutes les deux heures. Pour votre sécurité, celle de vos occupants et des autres usagers, arrêtez-vous régulièrement. Profitez de faire quelques pas pour vous dégourdir les jambes et respirer un peu d’air frais, vous limiterez les risques de somnolence.

Partez tôt: ou tard, c’est à vous de savoir! Si vous êtes matinal, partez tôt, si vous êtes un oiseau de nuit, partez en fin d’après-midi. Attention, aux «coups de barre» qui surviennent généralement vers 4 h du matin et aux environs de 14 h. Pour minimiser ses effets, mangez léger, multipliez les collations et buvez beaucoup.

Protégez-vous du soleil: peu couteux et efficaces, les rideaux pare-soleil pour les vitres latérales et le hayon n’ont que des avantages. Ils permettent d’abaisser la température de près de 20% dans l’habitacle et protègent efficacement contre les dangers du soleil. Car oui, même derrière une vitre, les rayons peuvent être nocifs pour la peau, ils accélèrent le vieillissement cutané et peuvent causer cancer et allergies. Pensez donc à vous tartiner généreusement de crème solaire, même si la plage est encore loin!

Pour les petits: les enfants de moins de 12 ans seront installés sur des sièges adaptés. N’oubliez pas qu’à tout âge, la ceinture est aussi obligatoire à l’arrière. Veillez à ce qu’ils s’hydratent régulièrement et en suffisance. Un enfant aura moins de patience qu’un adulte. Par conséquent, privilégiez les voyages de nuit et, si ce n’est pas possible, calculez le parcours en incluant des pauses fréquentes sur des aires équipées de places de jeux. Prenez avec vous des jouets, des films et des provisions afin que le voyage leur paraisse moins long.

Des détours: parfois itinéraire le plus direct n’est pas le plus rapide. Pour éviter les embouteillages, prenez des chemins de campagne et des routes nationales. Vous découvrirez de beaux paysages et pourrez facilement vous arrêter pour pique-niquer ou découvrir une petite auberge qui proposera des mets bien plus authentiques que les sandwiches qu’on trouve en station-service.
Prenez votre temps: les comportements routiers varient d’un pays à l’autre. Soyez indulgent et alerte. Evitez les fortes accélérations et anticipez encore plus que d’accoutumée. Vous partez en vacances, rien ne sert de stresser! Bonne route et bel été!

Texte © Migros Magazine – Leila Rölli

Auteur: Leïla Rölli