Archives
22 décembre 2014

Ensemble à table avec Tavolata

Tavolata, le projet de tables d’hôtes pour seniors du Pour-cent culturel Migros et de Pro Senectute Arc Jurassien, permet aux aînés de partager un bon repas et de se découvrir de nouveaux amis.

Tavolata
Tavolata permet à des seniors qui ne se connaissent pas forcément de partager ensemble un bon repas et des moments de complicité.

Une fois par mois, Marie Dominé, une jeune retraitée de Delémont, ouvre sa porte à des seniors qu’elle ne connaît pas forcément dans le cadre du projet Tavolata. Fonctionnant sur le principe de la table d’hôtes, cette initiative lancée en Suisse romande par le Pour-cent culturel Migros et Pro Senectute Arc Jurassien, permet à des personnes ayant atteint l’âge de la retraite de savourer ensemble un repas tout en élargissant leur cercle de connaissances. Un bon moyen de lutter contre l’isolement qui guette souvent les personnes du troisième et du quatrième âge.

Paysanne dans les Franches-Montagnes durant près de quarante ans, Marie Dominé n’a pas hésité longtemps avant de se lancer dans l’aventure. «A la ferme et avec mes cinq enfants, j’ai toujours dû préparer des repas pour un grand nombre de personnes», explique la Jurassienne.

Marie Dominé organise une fois par mois une table d’hôtes pour les seniors de Delémont et des environs.
Marie Dominé organise une fois par mois une table d’hôtes pour les seniors de Delémont et des environs.

Joviale et toujours prête à affronter de nouveaux défis, cette habituée des grandes tablées a également parfait son sens de l’accueil en tenant durant six ans un bar à Courtételle. «J’y proposais aussi une petite carte à mes clients; mes röstis étaient connus loin à la ronde», se souvient celle qui habite désormais à Delémont avec son mari, Jean.

Pas besoin toutefois d’avancer une telle expérience pour prétendre ouvrir une Tavolata. Michèle Droux, responsable du projet chez Pro Senectute Arc Jurassien, confirme: «Les bénévoles qui souhaitent mettre en place une table d’hôtes doivent simplement aimer trois choses: recevoir, cuisiner et partager.»

«Il faut aimer trois choses: recevoir, cuisiner et partager», résume Michèle Droux.
«Il faut aimer trois choses: recevoir, cuisiner et partager», résume Michèle Droux.

Lancé en 2010 en Suisse alémanique, le concept s’étend avec succès depuis cet automne sur les crêtes jurassiennes. «Depuis octobre, dix-neuf personnes du Jura, Jura bernois et du canton de Neuchâtel accueillent désormais régulièrement chez eux des seniors le temps d’un repas», recense Michèle Droux.

Ce vendredi par exemple, Marie Dominé organise déjà sa troisième Tavolata. «J’aime le contact avec les gens», résume simplement l’hôtesse du jour avec enthousiasme. Après avoir préparé le mois précédent une petite Saint-Martin, Marie Dominé a opté cette fois pour un rôti en croûte avec ses légumes, un méli-mélo de salades et un clafoutis aux cerises. «Je choisis en général des plats mijotés traditionnels de la région que les seniors n’ont pas le temps, l’envie ou la possibilité de cuisiner pour eux seuls», explique la cuisinière.

Après le repas, place aux jeux de cartes

Un savoureux jambon en croûte est au menu de la troisième table d’hôtes de Marie Dominé.
Un savoureux jambon en croûte est au menu de la troisième table d’hôtes de Marie Dominé.

Car outre l’aspect social, Tavolata comprend également un volet nutritionnel tout aussi important. Michèle Droux poursuit: «Nous souhaitons aussi lutter par ce biais contre la malnutrition des personnes âgées. Tous les menus proposés doivent compter trois plats et être variés.»

La formule plaît. Ce midi, Carmen, Lucie, René, Janine, Huguette et Alice ont fait le déplacement depuis Porrentruy, Vicques ou Rebeuvelier. Et même si les convives ne se connaissent pas tous les uns les autres, tout ce petit monde se sent très vite intégré.

Très vite, la bonne humeur est au rendez-vous.
Très vite, la bonne humeur est au rendez-vous.

«Marie est une très bonne cuisinière», glisse Huguette qui vient ici pour la troisième fois. Lucie, elle, est très heureuse de découvrir de nouvelles recettes. Quant à Carmen, elle apprécie la simplicité de l’hôtesse.

«Après le repas, on joue aux cartes jusqu’en fin d’après-midi», se réjouit Huguette. Histoire de prolonger ces moments de convivialité.

© Migros Magazine – Pierre Wuthrich

Auteur: Pierre Wuthrich

Photographe: Michal Schorro