Archives
8 mai 2017

«Les paysans s’entraident»

Migros vend depuis vingt-cinq ans des produits issus du commerce équitable. Hans-Peter Fricker, président de la Fondation Max Havelaar, explique en quoi ce concept a modifié la vie de nombreux petits paysans et agriculteurs.

Hans-Peter Fricker: 
«Grâce à la prime Fairtraide, de nombreux dispensaires et écoles ont vu le jour.»
Hans-Peter Fricker: 
«Grâce à la prime Fairtraide, de nombreux dispensaires et écoles ont vu le jour.»

Hans-Peter Fricker, le partenariat entre votre fondation et Migros dure maintenant depuis vingt-cinq ans. Quel bilan tirez-vous de ce quart de siècle?

Migros et Max Havelaar ont permis à 1,6 million de personnes dans les pays en développement et les pays émergents de profiter du commerce équitable. Celles-ci ne sont désormais plus abandonnées sans protection à la merci du marché mondial. Le prix minimal auquel nous achetons leurs produits ainsi que la prime Fairtrade constituent une garantie de sécurité et de stabilité pour elles. Par ailleurs, les travailleurs des plantations Fairtrade bénéficient d’un salaire supérieur, d’un contrat et de meilleures conditions de travail.

A quoi sert la prime?

Les coopératives certifiées utilisent la prime pour améliorer les méthodes de culture et augmenter les rendements. L’argent est aussi investi dans des projets sociaux: en vingt-cinq ans, de nombreux dispensaires et écoles ont vu le jour dans différentes régions rurales d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie, et des communes reculées sont désormais desservies par des routes et ont accès à l’eau potable. Les coopératives décident démocratiquement du choix des projets. Ainsi, les paysans s’entraident et améliorent leurs conditions de vie.

Quel rôle joue le café dans le système Fairtrade?

Le café a été le tout premier produit Fairtrade Max Havelaar que Migros a intégré dans son assortiment. Aujourd’hui, près de la moitié des paysans Fairtrade certifiés produisent du café. Ce dernier compte donc parmi les produits Fairtrade les plus importants.

En vingt-cinq ans, Migros a continuellement élargi son assortiment Fairtrade. Que représente le partenariat avec l’enseigne pour Max Havelaar?

Migros est bien plus qu’un acheteur de produits certifiés. En collaboration avec Max Havelaar, l’enseigne effectue un travail de pionnier. Depuis deux ans, Migros se fournit par exemple en jus d’orange exclusivement auprès de deux coopératives certifiées du sud du Brésil. La traçabilité du jus d’orange Fairtrade est donc assurée tout au long de la chaîne de production, jusqu’au paysan.

Comment le commerce équitable doit-il évoluer à l’avenir?

Il est important que les coopératives déjà certifiées se développent. De nombreuses associations de paysans se convertissent au bio, un choix qui donne une double valeur ajoutée – sociale et écologique – à leurs produits. L’un des principaux objectifs de Fairtrade n’est pas que d’assurer la survie de plus en plus de personnes dans les pays en développement, mais aussi et de leur fournir un travail qui leur permette de vivre décemment et qui ouvre de nouvelles perspectives à toute leur famille.

Auteur: Michael West

Photographe: Daniel Winkler