Archives
19 décembre 2016

Epreuve surmontée

Fabio Huber, étudiant, n’avait pas les moyens de régler une consultation urgente chez le dentiste. C’est grâce à une aide du fonds de santé du Secours d’hiver, soutenu par Migros, qu’il a pu s’en sortir.

Fabio Huber
Fabio Huber a retrouvé le sourire: son traitement dentaire a été payé par le Secours d’hiver.

Hall de l’Université de Zurich: des étudiants discutent, mangent ou travaillent dans tous les coins. Au beau milieu d’entre eux se trouve Fabio Huber, 28 ans, plongé dans ses notes. Inscrit en sixième semestre, ce Zurichois étudie l’histoire, l’allemand et la philosophie. Armé de son ordinateur portable et de son classeur, il s’est installé à la table ronde. «En fait, je suis un étudiant comme les autres ici», affirme-t-il.

Ou plutôt presque comme les autres. Depuis sa naissance, Fabio souffre d’une surdité de l’oreille interne droite. Il n’entend que de l’oreille gauche. Ainsi, il a parfois du mal à comprendre ce qu’expliquent les professeurs. A l’université, où une grande partie des cours sont dispensés dans des amphithéâtres qui résonnent beaucoup et retransmis par haut-parleur, Fabio arrive aux limites de ses capacités. «Je n’entends pas grand-chose, déplore-t-il, et je dois donc presque tout reprendre ensuite.» Pour lui, les études sont un emploi à plein temps. Il est donc dans l’incapacité de prendre un travail annexe pour répondre à ses besoins financiers. Les bourses ne couvrent que les coûts de formation de Fabio et ses dépenses de première nécessité. Et comme sa mère vit elle-même des revenus minimums, l’étudiant craint toute facture imprévue.

Au printemps passé, une dent s’est soudainement mise à le faire souffrir. Il a fallu la traiter en urgence, or le jeune homme ne pouvait pas régler la consultation. Dans ce mauvais pas, le fonds de santé du Secours d’hiver – une des institutions qui bénéficient de la campagne de collecte de dons de Noël de Migros – lui est venu en aide.

Une aide efficace en situation d’urgence

Le Secours d’hiver soutient de multiples façons les individus et les familles qui vivent avec à peine plus que le minimum vital. Le fonds de santé aide ces personnes lorsqu’elles sont dans l’impossibilité de payer une franchise ou une facture médicale ou dentaire.

Lorsque les douleurs de Fabio se sont accentuées et qu’un traitement onéreux des racines s’est imposé, il a sollicité le Secours d’hiver en envoyant une lettre détaillée et un dossier relatant sa situation. Ce type de demandes, qui impliquent parfois aussi d’autres services, est examiné par les secrétariats cantonaux de l’œuvre d’entraide. Lorsqu’ils émettent une décision positive, les coûts qui accablent le requérant sont réglés partiellement ou intégralement. Dans le cas de notre étudiant, le Secours d’hiver s’est acquitté d’une facture dentaire de près de 2000 francs.

Cela a permis à Fabio de se tirer d’une situation sanitaire et financière critique. Il peut maintenant se reconcentrer sur son travail et se rapprocher de son objectif: enseigner au collège après ses études. 

Pour en savoir plus:

migros.ch/noel

Auteur: Beat Matter

Photographe: Christian Schnur