Archives
11 mai 2015

Et le chariot fut

Gottlieb Duttweiler a apporté un souffle nouveau au commerce de détail suisse, notamment avec l’introduction des chariots.

1925
1925: Gottlieb Duttweiler transforme cinq camions Ford en magasin et part à la conquête de la Suisse. (Photo: Archives Migros)

Composés de fines tiges de métal et de quatre petites roues, les premiers chariots étaient beaucoup plus petits que les modèles actuels. Ces véhicules au design discret ont été mis en service pour la première fois en 1959 dans un magasin de Zurich. C’est Gottlieb Duttweiler , le fondateur de Migros , qui, s’inspirant de ce qui existait aux Etats-Unis, les a introduits dans notre pays.

Gottlieb Duttweiler a littéralement révolutionné le commerce de détail suisse et plusieurs types de véhicules jouèrent un rôle clé. Après la fondation du distributeur en 1925 à Zurich, l’audacieux entrepreneur acheta une petite flotte de camions Ford-T réaménagés. Ces camions-magasins se déplaçaient de lieu en lieu, amenant les produits directement au client. Tous les articles étaient de qualité et proposés à des prix défiant toute concurrence. Partout où les véhicules s’arrêtaient, une queue se formait.

Naissance du magasin en libre-service

En 1948, Gottlieb Duttweiler ouvra le premier magasin libre-service en Suisse, à Zurich: les clients avaient à présent la possibilité de prendre directement les articles dont ils avaient besoin dans les rayons et de les poser dans un petit panier en métal. Cette nouveauté inaugurait une ère nouvelle: auparavant, un comptoir de vente était installé dans chaque commerce, empêchant les consommateurs de tenir leurs produits avant de les avoir payés. Le succès a été immédiat, le chiffre d’affaires augmentant de manière fulgurante.

Des chariots toujours plus grands

Apparu à la fin des années 50, le chariots constitue la suite logique du libre-service. Grâce à cette voiturette, les familles pouvaient transporter sans difficultés des achats encombrants à travers les rayons.

Durant les décennies suivantes, les chariots ont témoigné de la prospérité croissante de la Suisse. Les habitants, devenus plus riches, achetaient en plus grande quantité. Parallèlement à ce phénomène, la contenance des chariots augmentait. Comparés à ceux d’aujourd’hui, les modèles d’origine semblent minuscules.

Au XXIe siècle, Migros continue d’insuffler un vent nouveau sur le commerce de détail.

Par exemple avec LeShop.ch , le plus grand supermarché en ligne de Suisse, les clients reçoivent leurs courses directement chez eux – les produits venant à eux, en quelque sorte comme à l’époque où les légendaires camions Ford-T sillonnaient les routes.

1948: Migros ouvre à Zurich le premier magasin 
en libre-service du pays.
1948: Migros ouvre à Zurich le premier magasin en libre-service du pays. (Photo: Archives MIgros)
1956: Gottlieb Duttweiler présente un nouveau panier.
1956: Gottlieb Duttweiler présente un nouveau panier. (Photo: Archives Migros)
1959: les premiers chariots font leur apparition à Zurich
1959: les premiers chariots font leur apparition à Zurich (Photo: Archives Migros)
2015: le caddie d’aujourd’hui offre un grand volume et un siège enfant.
2015: le caddie d’aujourd’hui offre un grand volume et un siège enfant. (Photo: Archives Migros)
2015: avec LeShop.ch, les produits Migros sont livrés, 
comme en 1925 ou presque, directement chez les clients.
2015: avec LeShop.ch, les produits Migros sont livrés, comme en 1925 ou presque, directement chez les clients. (Photo: Archives Migros)

Auteur: Michael West

Photographe: Archives photographiques Migros