Archives
2 avril 2012

Et si l’on parachutait des ordis en Afrique?

Stéphane Garelli s'émerveille de la faculté qu'ont les enfants à apprendre seuls, de manière totalement intuitive. Et ce, quelle que soit leur condition sociale.

Stéphane Garelli
Stéphane Garelli, professeur 
à l’Université 
de Lausanne 
et à l’IMD. (Photo: DR)

Parachuter des ordinateurs sur des villages? Pas n’importe où bien sûr, mais sur des villages en Afrique. C’est l’expérience originale que vient de lancer Nicholas Negroponte du Massachusetts Institute of Technology, l’un des pères de l’âge digital et le fondateur de l’institution One Laptop per Child (un PC par enfant).

L’idée consiste à parachuter un ordinateur sur des villages peu accessibles en Sierra Leone, en Tanzanie et au Liberia et de voir comment des jeunes de 5 à 8 ans les utiliseront pour apprendre l’anglais ou communiquer entre eux. L’hypothèse est qu’ils feront marcher ces ordinateurs intuitivement sans l’aide de personne. Bien sûr ces PC sont simplifiés: l’énergie est solaire ou activée au moyen d’une manivelle; il n’y a pas d’accès à internet. Pas moins de 85% des erreurs de fonctionnement peuvent être corrigées par les enfants eux-mêmes. Ils peuvent ouvrir l’ordinateur et le trafiquer sans risque. Les programmes sont basiques et visent à éveiller l’enfant à la langue, l’écriture ou le calcul. Il n’y a aucune intervention humaine extérieure.

Dans deux ans, des spécialistes de l’éducation iront dans ces villages voir comment les enfants se seront organisés autour des PC et ce qu’ils auront appris.

Sugata Mitra est lui professeur à l’Université de Newcastle. Il est devenu célèbre grâce à son expérience «un trou dans le mur». Dans l’un des taudis de New Delhi, il a installé un ordinateur dans l’alcôve d’un mur pour voir comment les enfants allaient l’utiliser. Ce test a montré que même des enfants sans éducation ni assistance externe arrivaient à le faire marcher. Ils s’organisaient naturellement en groupe de travail et d’assistance mutuelle. Sugata Mitra pense même qu’il n’y a aucune différence notoire entre un enfant qui apprend tout seul le fonctionnement d’un PC et celui à qui on l’enseigne.

Quand avez-vous vu votre enfant lire un manuel d’instruction? Probablement jamais. Notre nouvelle génération apprend intuitivement, à tâtons et par essais successifs. Ils le font surtout indépendamment de nous. Cela peut être parfois irritant, mais les expériences de Negroponte et de Mitra montrent que c’est aussi une chance unique: avec la technologie, les enfants des pays pauvres peuvent échapper tout seuls à l’illettrisme…

Auteur: Stéphane Garelli