Archives
21 novembre 2016

Le festival Diwali en Inde

Louiza Becquelin, illustratrice, a eu du mal à trouver une image heureuse au milieu d'une actualité déprimante...

Le festival Diwali en Inde. (Photo: AFP)

Louiza Becquelin,

illustratrice.

«Je ne lis pas la presse et ne suis pas au courant de l’actualité. Par défaut, mais aussi par choix. En cherchant une photo, je fus étonnée par le nombre d’heureux événements boudés par les journaux. On nous gave de Trump, d’états d’urgence, de guerre, de haine… et on passe à coté de tant de belles choses!

Avec les élections américaines et l’anniversaire du Bataclan, difficile de tomber sur une image heureuse.

J’ai donc choisi celle d’un artisan du feu au festival Diwali en Inde, qui me semblait la moins politisée. Non qu’il faille fermer les yeux sur la situation actuelle. Mais si la presse laissait place à plus de joie et de légèreté, peut-être n’en serions-nous pas là. Existe-t-il pire que la peur?»

Texte © Migros Magazine – Patricia Brambilla

Auteur: Patricia Brambilla