Archives
4 février 2013

Génération M va plus loin

Dans le cadre de son programme de développement durable, Migros s’engage à tenir cinq nouvelles promesses envers la génération de demain.

Bella Neri
Bella Neri fait vivre ses marionnettes depuis plus de cinquante ans.

Génération M, le programme de développement durable Migros, formule cinq nouvelles promesses à l’intention des jeunes (lire ci-contre et ci-dessous), portant désormais à quarante-huit le nombre de ses engagements.

«Avec Génération M, nous affirmons notre volonté de nous engager et de nous améliorer constamment dans les domaines de la santé, de la consommation, de l’environnement, de la société et des collaborateurs», explique Herbert Bolliger, président de la Direction générale de Migros.

Un chiffre illustre de manière spectaculaire une des promesses de Migros. Ainsi, jusqu’en 2020, le distributeur mettra à disposition 1 milliard de francs pour la culture, la formation et les loisirs. Cet engagement sera notamment lancé avec un film publicitaire dont l’actrice Bella Neri est la vedette.

Un cadeau pour la société

L’actrice Bella Neri, qui anime un théâtre de marionnettes, incarne désormais l’engagement de Migros dans les loisirs, la culture et la formation

Un milliard de francs! Telle est la somme que Migros a promis d’investir jusqu’en 2020 dans les loisirs, la formation et la culture (lire encadré). L’actrice Bella Neri incarne le nouvel engagement de Génération M dans un spot télévisé, où elle joue le rôle d’une grand-maman qui explique à sa petite-fille que Migros représente bien davantage qu’un magasin: «Chaque achat donne lieu à un investissement de Migros dans des cours ou la culture.»

Bella Neri sait de quoi elle parle. L’actrice professionnelle est aussi une employée de Migros Zurich. On ne la rencontre toutefois pas à la caisse d’un magasin. Non, elle prête sa voix et ses mains au théâtre de marionnettes du parc Pré Vert de Rüschlikon (ZH).

Là, les rôles se multiplient à l’infini. Bella Neri incarne jusqu’à huit personnages par représentation, de la petite fille au singe en passant par la sorcière. «Je dois pouvoir très vite permuter, explique-t-elle. Cela ne va pas toujours de soi. Heureusement, le travaille beaucoup avec les dialectes, ce qui facilite la tâche.»

Bella Neri est depuis plus de cinquante ans un des pivots du parc Pré Vert. Durant sa carrière, elle a côtoyé des acteurs comme Ines Torrelli et Paul Bühlmann. Pour ne pas parler du célèbre marionnettiste Jörg Schneider. Son travail sur les rives du lac de Zurich ne constitue pourtant qu’une des nombreuses facettes de sa longue carrière. Elle a joué au théâtre et prêté sa voix dans des pièces radiophoniques. On l’a aussi vue dans des films et à la télévision.

Bella Neri restaure elle-même ses marionnettes

Son destin d’actrice s’est très vite imposé à elle. «En classe déjà, lorsqu’il s’agissait de présenter un exposé, je ne manquais pas d’allant», se remémore celle qui a toujours pu compter sur le soutien de ses parents, tous deux artistes. Pourtant, à l’époque, de telles carrières ne faisaient pas l’unanimité, notamment parmi les habitants de son village d’Embrach (ZH), où elle a grandi et où elle habite encore aujourd’hui.

Son engagement au sein du parc Pré Vert a toujours été le bienvenu, puisqu’il garantit une source de précieux revenus, «notamment en été, période durant laquelle les acteurs sont souvent sur la touche».

Même après cinquante ans de carrière, Bella Neri s’engage avec la même passion dans ses activités, et ses marionnettes lui tiennent toujours à cœur. Assises ou debout, une série d’entre elles sont entreposées chez elle. «Depuis quelques années, je les entretiens et je les restaure», explique-t-elle. Certaines datent des années 1940. D’autres n’ont encore jamais été utilisées. «L’indien va jouer pour la première fois cette année…», s’enthousiasme-t-elle.

Auteur: Andreas Dürrenberger