Archives
22 septembre 2014

Good Morning Vietnam!

Pour découvrir l’Asie du Sud-Est dans sa tradition la plus pure, rien ne vaut un voyage dans ce pays: contrairement à d’autres contrées émergentes de la région, cet Etat côtier a conservé toute son authenticité. Mirko Ries, photographe, a visité les villes de Hanoï et de Hoi An pour le compte de «Migros Magazine».

scène de rue au vietnam photo mirko ries
A Hanoï, une coupe de cheveux dans ce salon de coiffure en plein air coûte l'équivalent de 1 franc.

Le photographe

Mirko Ries, photographe.
Mirko Ries, photographe.

Cette année, Mirko Ries (29 ans) a remporté le «Globetrotter World Photo Award». Ce prix – une dotation de 10 000 francs – vise à soutenir le travail des photographes professionnels. Le lauréat a présenté au jury une série de clichés intitulée «Vietnam Rising».

Suite à deux voyages dans ce pays d’Asie du Sud-Est, il a pu constater les changements à l’œuvre dans le pays. Il a notamment observé le contraste entre le train de vie des plus riches, qui conduisent des voitures de luxe et habitent des gratte-ciel luxueux, et la pauvreté ainsi que les traces encore visibles de la guerre. Au terme de son séjour, Mirko Ries s’est rendu à Hanoï et à Hoi An pour le compte de «Migros Magazine».

Cet artiste zurichois a débuté sa carrière en 2010 lors d’un stage de quatre mois à «Migros Magazine». Après avoir entamé des études de psychologie, il a finalement décidé en 2012 de se consacrer exclusivement à la photographie. www.mirkories.ch

Le «vrai» Vietnam

La vieille ville de Hanoï, encore épargnée par la globalisation, compte parmi les lieux les plus fascinants d’Asie du Sud-Est. Authenticité garantie!
La vieille ville de Hanoï, encore épargnée par la globalisation, compte parmi les lieux les plus fascinants d’Asie du Sud-Est. Authenticité garantie!

Magie pure

La ville de Hoi An, entre Hanoï et Hô-Chi-Minh-Ville, révèle tout son charme à la nuit tombée. Les rues sont alors éclairées par des lampions de couleur suspendus devant les boutiques de souvenirs, et les habitants proposent des objets artisanaux aux chalands.
La ville de Hoi An, entre Hanoï et Hô-Chi-Minh-Ville, révèle tout son charme à la nuit tombée. Les rues sont alors éclairées par des lampions de couleur suspendus devant les boutiques de souvenirs, et les habitants proposent des objets artisanaux aux chalands.

Coiffeur de rue

A Hanoï, une coupe de cheveux dans ce ­«salon de coiffure» en plein air vous ­coûtera l’équivalent de 1 franc. L’artisan s’est installé à proximité du Temple de la littérature, qui constitue la plus grande académie du pays depuis 1076. Aujourd’hui, ce sanctuaire confucianiste compte parmi les principales attractions touristiques.
A Hanoï, une coupe de cheveux dans ce ­«salon de coiffure» en plein air vous ­coûtera l’équivalent de 1 franc. L’artisan s’est installé à proximité du Temple de la littérature, qui constitue la plus grande académie du pays depuis 1076. Aujourd’hui, ce sanctuaire confucianiste compte parmi les principales attractions touristiques du pays.

Une ville de couche-tôt

En dépit d’une croissance économique rapide, la vieille ville de Hanoï conserve une physionomie traditionnelle. Les divers marchés – aux fleurs, par exemple – contribuent à façonner le paysage urbain. Par ailleurs, tous les restaurants de la capitale ferment leurs portes vers 23h30: c’est l’heure à laquelle la plupart des Hanoïens rentrent se coucher. Les noctambules seront davantage dans leur élément à Saigon, dans le sud.
En dépit d’une croissance économique rapide, la vieille ville de Hanoï conserve une physionomie traditionnelle. Les divers marchés – aux fleurs, par exemple – contribuent à façonner le paysage urbain. Par ailleurs, tous les restaurants de la capitale ferment leurs portes vers 23h30: c’est l’heure à laquelle la plupart des Hanoïens rentrent se coucher. Les noctambules seront davantage dans leur élément à Saigon, dans le sud.

Un havre de paix

En français, Hoi An signifie «paisible lieu de rassemblement» – et l’endroit porte bien son nom! Pour découvrir cette ville pittoresque entourée de cocotiers, de rizières et de champs de ­légumes, rien ne vaut une promenade en bateau sur le fleuve Thu Bon, au milieu d’une pléthore d’embarcations de bois qui se balancent au gré des vagues. Mais la cité recèle également de nombreux trésors sur la terre ferme: ses 1000 maisons anciennes, 43 temples et 19 pagodes lui ont valu d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Hoi An est également connue des Vietnamiens pour ses quelque 200 couturiers.
En français, Hoi An signifie «paisible lieu de rassemblement» – et l’endroit porte bien son nom! Pour découvrir cette ville pittoresque entourée de cocotiers, de rizières et de champs de ­légumes, rien ne vaut une promenade en bateau sur le fleuve Thu Bon, au milieu d’une pléthore d’embarcations de bois qui se balancent au gré des vagues. Mais la cité recèle également de nombreux trésors sur la terre ferme: ses 1000 maisons anciennes, 43 temples et 19 pagodes lui ont valu d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Hoi An est également connue des Vietnamiens pour ses quelque 200 couturiers.

Pousse-pousse

Si la plupart des pousse-pousse ont disparu des rues de Hanoï, les habitants continuent de vendre leurs fruits sur ces véhicules traditionnels.
Si la plupart des pousse-pousse ont disparu des rues de Hanoï, les habitants continuent de vendre leurs fruits sur ces véhicules traditionnels.

Charmeurs de serpents

Pour siroter un café tout en caressant un serpent ou un iguane, rendez-vous au Pet Café, dans le district de Ba Dinh. Les animaux y sont bien traités.
Pour siroter un café tout en caressant un serpent ou un iguane, rendez-vous au Pet Café, dans le district de Ba Dinh. Les animaux y sont bien traités.

© Migros Magazine – Mirko Riess (photos)
Reto Wild (légendes)

Auteur: Reto Wild