Archives
25 novembre 2013

Halte aux pertes de chaleur

Une bonne isolation thermique permet aux propriétaires de réduire leur facture de chauffage, tout en préservant l’environnement. Pour les aider à détecter les points faibles de leur habitation, les images infrarouges sont d’un grand secours.

La caméra filme une maison
La caméra 
infrarouge permet de visualiser les zones mal isolées.

Avec le retour de la saison froide, le confort des logements suisses va de nouveau dépendre des radiateurs, des chauffages au sol et des cheminées. Malheureusement, une partie de cette agréable chaleur – et donc une certaine quantité de précieuse énergie – s’échappe par les fenêtres, les portes, les toitures et les murs. Cette déperdition est cependant imperceptible dans la mesure où les rayons thermiques sont invisibles à l’œil nu. Seule une caméra adaptée permet de les détecter.

Une isolation défectueuse au niveau de la toiture entraîne une perte de chaleur importante.

«Chaque objet émet un rayonnement qui peut être représenté au moyen d’images infrarouges. Cette technique est appelée thermographie infrarouge», explique le spécialiste Martin Oehme. En ce moment, ses collaborateurs et lui sont très sollicités et se déplacent dans toute la Suisse pour photographier des maisons à l’aide de leurs caméras.

En effet, cette activité n’a de sens qu’en hiver, comme le précise Martin Oehme:

Les images ne sont exploitables que si le bâtiment est chauffé. De plus, l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur doit être de 10 °C minimum.»

Martin Oehme, spécialiste en thermographie infrarouge

La thermographie a pour but d’aider les propriétaires à identifier les points faibles de leur logement en matière d’isolation. Elle permet aussi de planifier des mesures d’économie d’énergie efficaces.

Or, le potentiel en la matière est considérable. Près de 40% de la consommation d’énergie helvétique est imputable aux quelque deux millions de logements que compte la Suisse, notamment du fait de l’éclairage, du chauffage et de l’eau chaude. Pour ces deux derniers, le potentiel d’économies s’élève à 70%. «En s’engageant dans cette voie, on peut non seulement réduire sa facture de chauffage, mais aussi protéger l’environnement, ajoute Martin Oehme. En outre, on pourra éviter les courants d’air et donc accroître le confort du logement.»

Auteur: Andreas Dürrenberger

Photographe: Jorma Müller