Archives
20 octobre 2014

La Hyundai i10 GPL: une voiture en avance sur son temps

La Hyundai i10 GPL roule à l’essence et au gaz de pétrole liquéfié, un combustible (encore) peu répandu en Suisse.

Hyundai i10 GPL
Les véhicules qui fonctionnent au GPL dégagent 18% de moins d’émissions de gaz à effet de serre (CO2) que les voitures à essence.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile à Migros Magazine.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.

C’est en me rendant à l’anniversaire de mon oncle Alfons, aux alentours de Zurich, que j’ai pu essayer la petite Hyundai i10 GPL, voiture de cette semaine aux délicats parfums d’automne.

Un trajet d’un peu plus de deux heures, principalement sur voies rapides, m’a permis de tester les performances de cette citadine mignonne et attachante.

Avec ses accélérations timides, mettant plus de quinze secondes pour passer du 0 à 100, on est loin du bolide de compétition, mais pourtant je ne l’ai pas trouvée si mollassonne. On joue un peu avec les vitesses, on rétrograde en quatrième pour dépasser avec un peu plus de tonus, et le tour est joué!

Agréable même sur de longs trajets, la Hyundai i10 dispose d’une bonne insonorisation phonique et d’un intérieur coloré et joliment dessiné. Les rangements sont multiples et pratiques et le tableau de bord ergonomique.

Une chose qui m’a frappée dans ce véhicule, c’est le volume qu’il propose. Si, vue de l’extérieur, elle pourrait parfaitement prétendre au titre de micro-citadine, à l’intérieur, l’espace à disposition est tout simplement étonnant. La Hyundai i10 m’a d’ailleurs fait penser au sac de Mary Poppins, d’apparence réduit, mais qui peut contenir le mobilier d’un appartement entier.

La voiture de la semaine cache un autre secret, son double réservoir! Un pour l’essence et l’autre pour le GPL, le fameux gaz de pétrole liquéfié. Bon marché et moins polluant que les carburants classiques, le GPL est avantageux et très répandu dans certains pays, comme l’Italie. Ici en Suisse, c’est encore une denrée rare. En Suisse alémanique et au Tessin particulièrement, les stations sont un peu plus nombreuses que par chez nous où l’offre est presque inexistante. Seules cinq stations romandes proposent du GPL, j’ai donc roulé principalement à l’essence, une fois mon plein zurichois terminé. Autre problème récurrent de ce carburant, pour des raisons de sécurité, les véhicules qui fonctionnent au GPL sont bannis des parkings couverts.

Peut-être un peu trop en avance pour notre pays, la Hyundai i10 GPL n’en est pas moins une voiture idéale pour les jeunes conducteurs au budget modéré. Il ne reste plus qu’à espérer que le GPL se popularise.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le design

La Hyundai i10 est une citadine mignonne aux lignes dynamiques. Son allure est sportive sans trop en faire. Son petit plus? Ses phares de jour LED juxtaposés à ses feux antibrouillard qui rehaussent l’avant en lui conférant une petite touche glamour. La Hyundai i10 est équipée de deux réservoirs. Le système s’alimente automatiquement sur le réservoir de GPL (27,2 l) plus économique. Puis, lorsque ce dernier est vide, passe instantanément sur le plein essence (40 l).

L'intérieur

Hyundai i10 GPL.
L'intérieur de la Hyundai i10 GPL.

Les fournitures bicolores amènent de la gaieté dans l’habitacle. De l’ocre au bleu en passant par le bordeaux, les possibilités sont aussi multiples qu’élégantes. L’esthétique du tableau de bord est raffinée et merveilleusement bien dessinée. Seul bémol, les plastiques durs.

Le coffre

Le coffre de la Hyundai i10 GPL.
Le coffre de la Hyundai i10 GPL.

Si, lorsque les sièges sont relevés, la Hyundai i10 n’offre que 252 l de volume de coffre, celui-ci atteint les 1046 l avec la banquette arrière rabattue. Impressionnant pour une si petite voiture!

© Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli