Archives
22 octobre 2012

«Il est important de bien comparer les coûts»

Faut-il réparer ou remplacer un appareil électroménager défectueux? Eric Bush, fondateur du label Topten, répond à la question à l’occasion de l’Energyday du 27 octobre.

Eric Bush pointe sur l'étiquette de bilan énergétique d'un appareil ménager
A l’achat de tout appareil électroménager, Eric Bush 
recommande de ne prendre en compte que ceux 
qui affichent la classe
d’efficacité énergétique 
la plus élevée.

Les foyers suisses comptent encore trop d’appareils électriques énergivores. Faut-il dès lors les remplacer lorsqu’ils tombent en panne ou simplement les réparer? Eric Bush, expert en efficacité électrique et fondateur du label Topten, indique quand un nouvel achat se justifie du point de vue financier et écologique.

Quand convient-il de remplacer un vieil appareil par du neuf?

Si l’appareil fonctionne encore, la retenue s’impose. Toutefois, lors de l’assainissement d’un immeuble par exemple, il peut être judicieux de remplacer un sèche-linge en état de marche mais âgé par le meilleur modèle disponible. En effet, un nouveau sèche-linge peut permettre une économie d’énergie de plus de 50% par rapport à d’anciens modèles sans pompe à chaleur. En revanche, si l’appareil est défectueux, il vaut la peine de comparer les coûts de réparation avec le prix d’un nouvel achat.

Les nouveaux appareils sont toujours moins gourmands en électricité. Pourquoi alors faire preuve de retenue?

Il n’y a pas que le fonctionnement des appareils qui demande de l’énergie. La production des matières premières, la fabrication, le transport et le stockage en utilisent aussi. On parle alors d’énergie grise. Cela dit, un nouvel appareil performant peut compenser cette consommation par l’économie d’électricité réalisée durant son fonctionnement.

Comment mesure-t-on cette énergie grise?

Déterminer l’énergie grise est d’autant plus difficile que la variété des produits est immense. Sur la base des matériaux utilisés, on peut toutefois donner un ordre de grandeur. Avec les gros appareils électroménagers, la proportion d’énergie grise par rapport à l’énergie consommée durant le fonctionnement est plutôt réduite. Il en va autrement pour les petits appareils. Par exemple, un téléphone portable consomme relativement peu lors de son fonctionnement. Toutefois, l’énergie grise pèse davantage sur la balance.

Y a-t-il un moment à partir duquel un nouvel achat est judicieux dans tous les cas?

Si un gros appareil électroménager a plus de 15 ans, il faudrait songer à le remplacer. Cela correspond en effet à la durée de vie estimée d’un tel appareil. Ainsi, même si votre vieux congélateur fonctionne encore, ses joints dégradés font qu’il n’est plus efficace. Il faudrait alors l’éliminer.

A quoi faut-il veiller lors de l’élimination?

Les vieux appareils peuvent être rapportés aux revendeurs et aux importateurs, ainsi qu’aux points de collecte communaux. Ceux-ci sont responsables de l’élimination adéquate des déchets. Le recyclage permet en outre de récupérer de précieuses matières premières, comme des métaux, ce qui améliore le bilan écologique.

A l’occasion d’Energyday, Migros propose du 23.10 au 12.11.2012 un choix de réfrigérateurs et de congélateurs à petits prix présentant les classes d’efficacité énergétique les plus hautes. www.melectronics.ch

Nous promettons que, d’ici 2015, au moins un tiers de nos appareils électriques ­correspondront aux plus hautes classes d’efficacité énergétique.

Par des promesses et des projets concrets, Migros assume ses responsabilités envers les générations futures. Le distributeur s’engage à protéger l’environnement, à encourager un mode de consommation durable, à agir de façon sociale en faveur de la société et de ses collaborateurs et à promouvoir un style de vie sain.

Une aide pour bien choisir

L’Office fédéral de l’énergie a calculé jusqu’à quelle limite de coûts il valait la peine de réparer un appareil électrique. L’âge du modèle, les frais de réparation et l’énergie grise consommée par le nouvel appareil sont autant de facteurs déterminants. Une brochure présente les résultats de façon claire (disponible sur www.energyday.ch) et précise trois étapes dans le processus de décision:

1. Déterminer ou estimer l’âge de l’appareil.
2. A combien se montent les coûts de réparation prévus?
3. Quel est le prix d’un appareil neuf?

Si les coûts de réparation sont inférieurs à la limite maximale calculée par les experts (en % du prix du neuf), une réparation est recommandée. Voici deux exemples de calcul:

Congélateur:

4 ans ou moins, max. 65%; 5 à 7 ans, max. 45%; 8 à 10 ans, max. 30%; Plus de 10 ans, max. 10%.

Machine à café:

4 ans ou moins, max. 50% ; 5 à 7 ans, max. 35%; 8 à 10 ans, max. 15% ; Plus de 10 ans, remplacer.

A l’achat d’un nouvel appareil, il convient de consulter l’étiquette-énergie. La zone vert foncé désigne toujours les meilleurs produits.

Auteur: Andreas Dürrenberger

Photographe: Paolo Dutto