Archives
10 mars 2014

Il fait chanter des tubes en PVC

Le jeune percussionniste fribourgeois Dominique Haldemann a construit de toutes pièces un rimbatubes, un instrument d’un genre un peu particulier. Il participera cet été au premier tour de l’émission «La France a un incroyable talent».

Dominique Haldemann pose avec son rimbatubes.
«La longueur des tubes détermine la tonalité des notes. Le Blue Man Group, des Américains, compte quelques membres qui jouent du rimbatubes»

Ça vibre, dans la cave familiale de Dominique Haldemann! Et ça résonne. Aux notes de Beethoven et de Mozart succèdent des thèmes plus modernes comme «Pirates des Caraïbes» ou «Mission Impossible».

La partie du dessous de l'instrument avec les tubes enchevêtrés.
Un étonnant enchevêtrement de tubes gris en PVC.

Sous les étranges baguettes du percussionniste de Marsens (FR), point de peau tendue ou de touches en bois, mais un étonnant enchevêtrement de tubes gris en PVC. «C’est une amie qui m’a fait découvrir cet instrument il y a un an. Elle avait vu sur la toile des démos d’un Américain, Snubby J, (lien en anglais) et m’a dit: pourquoi n’essaierais-tu pas d’en construire un?»

Titillé, le jeune musicien, étudiant à la Haute Ecole des arts de Berne , se met à l’ouvrage.

Deux semaines de tâtonnement plus tard («Je n’avais aucun plan, j’y allais au feeling!»), voilà Dominique Haldemann propriétaire de son premier rimbatubes. «L’été suivant, j’ai posté un medley d’airs anciens et modernes sur Youtube.» Un succès immédiat auprès des internautes et une invitation à jouer lors du Comptoir gruérien de Bulle s’ensuivent.

Motivé, il construit alors un instrument plus grand: 2 mètres 10 de long, 50 mètres de tuyaux, 100 mètres de scotch – et s’inscrit à l’émission «La France a un incroyable talent». Sans trop y croire... Et pourtant! «La production m’a annoncé quelques semaines plus tard que j’étais sélectionné pour le premier tour, qui aura lieu cet été à Paris...»

Le programme du show («juste deux courtes minutes, mais il demande un sacré entraînement!») qu’il proposera? Chut, c’est un secret!

Une journée avec Dominique Hadelmann

8 h 00: mise en route

Dominique Haldemann en train de boire du café
Un café suffit à faire démarrer Dominique Haldemann.

«En général, je ne bois qu’un café au réveil. Il m’arrive d’acheter quelque chose à la gare de Bulle avant de prendre le train pour Berne. Le reste de la journée, j’ai des horaires assez irréguliers pour mes repas: ça dépend des cours et des répétitions.»

9 h 00: démo de marimba

Dominique Haldemann en train de jouer de la marimba
Le marimbaphone est l'instrument de prédilection de Dominique Haldemann.

«C’est mon instrument préféré. Avec ses quatre baguettes, il est techniquement plus intéressant que le xylophone. Il faut bien se chauffer pour ne pas attraper une tendinite aux poignets!»

13 h 15: incursion chez Harry Potter

Dominique Haldemann en train de jouer du célesta.
Cet instrument connaît la gloire à Hollywood...

«Il m’arrive de jouer du célesta. Cet instrument ressemble un peu à un piano et est surtout connu grâce aux films «Harry Potter»: c’est là-dessus qu’est joué le thème principal!»

14 h 00: un artiste polyvalent

Dominique Haldemann en train de jouer.
Pas un jour ne passe sans que Dominique Haldemann s'entraîne.

«Même quand j’ai congé, je passe tous les jours à l’école et profite de l’infrastructure pour pratiquer d’autres instruments de percussion.»

17 h 00: dans la peau d’un prof

Dominique Haldemann en train de donner une leçon à une jeune fille.
Dominique Haldemann en train de donner une leçon à une jeune fille.

«Une fois par semaine à Bulle, je donne des cours de xylophone à des enfants. J’adore transmettre ma passion! Ça m’entraîne et me permet de gagner un peu d’argent.»

20 h 00: garder la forme

Dominique Haldemann en train de jouer au ternnis.
Dominique Haldemann est aussi un as du tennis.

«Le lundi soir, je joue au badminton. Ça me défoule! J’aime les jeux de raquettes et ai fait du tennis. J’ai dû choisir entre passer pro et me consacrer à la musique. Je ne regrette rien!»

Chaîne de Dominique Haldemann: www.youtube.com/user/kikibolet

Auteur: Tania Araman

Photographe: Jeremy Bierer