Archives
15 juin 2015

«Des écureuils dans les rues»

Ylian, 11 ans, est arrivé à Montréal (CA) il y a trois ans en provenance de Martigny (VS). Climat oblige, sa passion du football passe par les salles.

Illustration de la carte du Quebec et d'un portrait de Ylian
Ylian apprécie sa nouvelle vie au Québec, où tout est plus grand.

Ce qui l’a surpris le plus quand il est arrivé à Montréal il y a trois ans, ce sont «les écureuils dans les rues. Après, j’ai même vu un raton laveur derrière le balcon.» Les parcs, voilà ce qu’Ylian, 11 ans, apprécie particulièrement dans la métropole canadienne:

«On peut y faire du vélo, du skate. Et il y en a vraiment beaucoup ici, avec beaucoup d’arbres, c’est sympa aussi d’y jouer avec les copains.»

Et ça tombe bien: sa maman, photographe de profession, qui a épousé un Québécois rencontré en Valais, a choisi d’emménager «tout près du parc Kennedy. On a aussi une piscine juste à côté, pour aller nager j’ai juste à prendre ma carte et sortir.» La principale activité d’Ylian à part l’école, c’est le football, qu’on appelle ici le soccer: «Je joue dans une équipe qui s’appelle les Griffons. L’hiver on joue en salle, mais il y a du gazon synthétique.»

Ah les hivers canadiens! «Au début j’aimais bien, mais maintenant je trouve ça long, parce qu’à la fin il ne neige plus et la neige elle reste, elle devient toute brune.

Le plus froid qu’il a fait depuis qu’on est là, c’est moins 40 degrés.»

Ylian découvre petit à petit le Canada: «Je suis allé par exemple au lac Saint-Jean, j’ai vraiment beaucoup aimé les plages, on aurait dit que c’était profond mais en fait non, on peut marcher jusqu’au milieu du lac et on a juste les genoux dans l’eau.»

Quand il sera plus grand, Ylian ne sait pas trop où il habitera. «Ce ne sera peut-être ni en Suisse ni au Canada, parce que mon rêve, c’est de devenir joueur de foot.»

Auteur: Laurent Nicolet

Photographe: Olaf Hajek