Archives
13 octobre 2014

Iphone 6: on a testé le 6 Plus

Le dernier Iphone est désormais atteint de gigantisme. Se faire à des dimensions XXL en vaut-il la chandelle? Réponse après quelques jours en main(s).

Avec son écran de 14 cm de diagonale l’Iphone 6 plus (à droite, ici aux côtés du 6) entre dans la catégorie des «phablettes».
Avec son écran de 14 cm de diagonale l’Iphone 6 Plus (à droite, ici aux côtés du 6) entre dans la catégorie des «phablettes».

L’Iphone représente toujours un bon tiers des ventes d’Apple. Il n’est donc guère surprenant que la sortie de la 6e version du téléphone à la pomme ait finalement fait plus le buzz que l’Apple watch, bourrée de technologies mais sans doute moins révolutionnaire qu’annoncée dans la mesure où elle entre en concurrence avec des modèles existants.

Une surprise de taille

Et l'Iphone 6, alors? La grande nouveauté est bien la sortie non pas d’un, mais de deux smartphones, forcément plus puissants et optimisés avec IOS 8, mais surtout plus grands. L’Iphone 6 a un écran de 11,9 cm de diagonale (pour une résolution de 1334x750), soit une surface de 28% supérieure à l’actuel Iphone 5s. Ce qui constitue déjà une surprise, Apple ayant jusqu’alors résisté à la mode du XL lancée par Samsung ou HTC. Quant à son grand frère, l’Iphone 6 Plus, il porte bien son nom puisque son écran de 14 cm (1920x1080) le fait entrer dans la catégorie des «phablettes» où il concurrence directement le Galaxy Note.

Tous deux partagent le même processeur (puce A8 annoncée plus rapide et au meilleur rendement énergétique), une puce NFC permettant d’utiliser un service de payement sans contact, le même objectif photo (mais le 6 ne possède qu’un stabilisateur d’image électronique, alors que le 6 Plus s’offre une première avec un stabilisateur optique - une différence importante pour les clichés en basse lumière) et une coque dite «unibody» fine et arrondie aux extrémités en aluminium anodisé qui rappelle immédiatement celle de l’actuel iPod Touch. Couleurs disponibles: argent, or, gris sidéral. Mémoires de 16, 64 et même désormais 128 gigas pour tous les deux.

Une tentation pour les propriétaires de 4s et 5

Les utilisateurs d’un 4s ou d’un 5 craqueront de toute manière. Pour ceux qui ont un 5s, l’intérêt vaut surtout pour le 6 Plus (le tarif de base du 6 est tout de même à 759 francs). Ses dimensions, ses nouvelles fonctions photo (ou santé), sa durée de batterie plus longue et une finesse d’affichage sans égale peuvent justifier l’investissement (dès 879 francs). Mais il faut d’abord se demander si pareille taille correspond à son usage. Pour notre part, on a trouvé que l’écran à lui seul pouvait compenser ce désavantage. Naviguer sur internet, regarder photos et vidéos, lire ou s’amuser: autant d’expériences vraiment magnifiées par cette dalle XXL.


Et IOS?

Il y a d’abord eu ce buzz autour d’une coque prétendument pliable. Un peu retombé depuis que Consumer Reports (la grande association de consommateurs nord-américains) a testé six smartphones de différentes marques et conclu que si l’Iphone 6 pouvait se tordre plus vite que le 5 et que la concurrence de LG ou Samsung, il fallait pour cela une pression de 32 kilos (41 pour le 6 Plus). De quoi résister à un usage quotidien normal.

Mais surtout, pour la première fois depuis longtemps (voire pour la première fois tout court), la mise à jour d’IOS 8 a été accompagnée de son lot de bugs. Accroche wifi défaillante, problèmes de clavier tactile, partage de photos en berne: les critiques se sont rapidement répandues sur la Toile. Déjà sorti, un correctif (IOS 8.0.2) y remédie. Totalement?

© Migros Magazine – Pierre Léderrey

Auteur: Pierre Léderrey