Archives
30 mai 2016

L’artiste qui tire les ficelles

Isabelle Matter a repris il y a une année la direction du Théâtre des Marionnettes de Genève. L’un des rares lieux en Europe qui se consacre exclusivement à cet art.

Directrice du Théâtre des Marionnettes à Genève, Isabelle Matter est aussi marionnettiste, metteur en scène et auteur.
Directrice du Théâtre des Marionnettes à Genève, Isabelle Matter est aussi marionnettiste, metteur en scène et auteur.

«Je suis vraiment enchantée par ma nouvelle fonction.» Isabelle Matter, 47 ans, a succédé en juillet dernier à Guy Jutard, à la direction du Théâtre des Marionnettes de Genève. «Il fait partie des rares lieux fixes en Europe voués exclusivement à cet art, indique-t-elle. Et qui possède une longue histoire, puisque sa fondation par Marcelle Moynier remonte déjà à 1929.»

Une fonction taillée sur mesure pour la Genevoise qui est aussi marionnettiste, metteur en scène et auteur. «J’ai découvert les marionnettes lors de cours de théâtre avec Gérald Chevrolet. Une révélation! Pour moi, c’est le métier parfait, puisqu’il conjugue travail manuel et réflexion.» Aujourd’hui, la maman de deux grands enfants désire rendre ses lettres de noblesse à cet art «encore trop souvent perçu comme mineur par une partie de la population». Sa solution? «Proposer au public des spectacles de grande qualité, tant au niveau du sens que de l’interprétation.»

A côté de son poste de directrice, l’artiste garde un pied dans la pratique. «Je suis en pleine préparation de Tomber du ciel, une nouvelle production qui se jouera en décembre et qui traitera d’un thème qui me touche tout particulièrement: l’adoption.» L’histoire d’un petit oiseau tombé de son nid et recueilli par une famille de taupes.

Une journée avec Isabelle Matter

La fonction de directrice du Théâtre de Marionnettes de Genève implique bien sûr certaines tâches administratives.
La fonction de directrice du Théâtre de Marionnettes de Genève implique bien sûr certaines tâches administratives.

9h: L’œil de l’experte «Ma fonction de directrice implique bien sûr certaines tâches administratives. La plupart font appel à mon côté créatif, notamment lorsqu’il s’agit d’établir une programmation cohérente ou d’encadrer la création d’un nouveau spectacle.»

Un spectacle commence sa vie avec le public…
Un spectacle commence sa vie avec le public…

10h: Dernières retouches «Ce soir, la troupe genevoise Tête dans le sac - marionnettes – deux marionnettistes, trois musiciens – se produit dans notre théâtre. Un spectacle commence sa vie avec le public… Au fil des représentations, il s’agit donc de réaliser quelques ajustements.»

Isabelle Matter: «Les marionnettes représentent pour moi l’art idéal.»
Isabelle Matter: «Les marionnettes représentent pour moi l’art idéal.»

11h: Au bout des doigts «Les marionnettes représentent pour moi l’art idéal. Parce qu’elles sont un point de convergence entre la dramaturgie, l’interprétation et les arts plastiques. Cela demande énormément de talent. La tendance aujourd’hui est donc de se spécialiser dans un domaine précis, pour offrir un résultat final de haute qualité.»

Une fonction riche en rencontres!
Une fonction riche en rencontres!

12h: Dans les coulisses «Ma fonction me permet tout au long de l’année d’accumuler les rencontres. Avec les artistes qui se produisent chez nous, tout comme lors de mon travail de prospection lorsqu’il s’agit de dénicher les nouveaux spectacles de notre programmation.»

Les ciseaux, c'est quasiment un TOC pour Isabelle Matter.
Les ciseaux, c'est quasiment un TOC pour Isabelle Matter.

Objet fétiche «J’adore les ciseaux, c’est quasi un TOC chez moi. Ceux-ci proviennent du Vietnam. Une amie me les a offerts suite à l’un de ses voyages. Ils sont un des outils indispensables au travail de constructeur de marionnettes.»

Cette statue placée dans la cours de l’école primaire Hugo-de-Senger à Genève
Cette statue placée dans la cours de l’école primaire Hugo-de-Senger à Genève est la coqueluche des enfants.

15h: La coqueluche des enfants «Cette énorme statue fait face à l’entrée du théâtre, au centre de la cours de l’école primaire Hugo-de-Senger à Genève. Les enfants l’adorent et ne manquent pas d’y grimper à la fin de chaque représentation.»

«Nous disposons d’une collection de plus de mille marionnettes.»
«Nous disposons d’une collection de plus de mille marionnettes.»

17h: Au grenier «Nous disposons d’une collection de plus de mille marionnettes, accumulées au fil des différents spectacles montés dans le théâtre. Les plus anciennes remontent à 1930. Nous préparons un musée virtuel et une exposition physique l’année prochaine pour présenter au public quelques-uns de ces trésors.»

© Migros Magazine - Alexandre Willemin

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Guillaume Mégevand