Archives
9 décembre 2013

«Je me sens chez moi en Suisse»

La célèbre violoncelliste argentine Sol Gabetta sera prochainement en tournée avec l’Orchestre de chambre de Bâle dans le cadre des concerts Migros-Pour-cent-culturel-Classics.

Sol Gabetta
Sol Gabetta
 sera notamment 
à Genève, le 
16 janvier prochain.

Chaque année, le cycle de concerts des Migros-Pour-cent-culturel-Classics invite des grands noms de la musique classique à jouer dans plusieurs villes de Suisse. Durant la saison 2013-2014, les mélomanes pourront notamment entendre la violoncelliste Sol Gabetta. Née en Argentine et résidant en Suisse, la virtuose est sollicitée par les orchestres du monde entier.

Depuis quelques années, vous organisez près de Bâle le Solsberg Festival. Qu’est-ce qui vous séduit tout particulièrement en Suisse?

Lorsque j’étais étudiante, ce pays m’a offert de nombreuses possibilités artistiques. Aujourd’hui, cela fait presque neuf ans que je vis ici avec ma famille et j’en suis très heureuse. Désormais, je me sens chez moi en Suisse. Cerise sur le gâteau: il y a sept ans, j’ai pu réaliser mon rêve en fondant le Solsberg Festival.

Vous jouez sur un violoncelle rare et précieux de Guadagnini datant de 1759. Que symbolise cet instrument pour vous?

Il est l’expression de mon âme, sur scène comme en privé. Le violoncelle est comme un membre de ma famille. C’est cet attachement très fort qui permet de faire naître par la musique des émotions que même les mots ne peuvent traduire. L’amour que je ressens pour mon instrument est intimement lié à la notion de responsabilité – vis-à-vis de la musique et de l’art en général.

Quel est le meilleur moyen d’intéresser les jeunes à la musique classique?

Nous devons les initier à cet art en tenant compte des réalités d’aujourd’hui. La musique classique telle qu’elle est enseignée à l’école, diffusée sur les ondes et présentée par de nombreux mélomanes ne touche pas la jeune génération. Pour susciter l’enthousiasme, nous devons faire vivre notre passion au quotidien et croire en nous.T

En concert notamment à Genève (Victoria Hall) le 16 janvier 2014.

Auteur: Daniel Sidler