Archives
15 mai 2017

L'accélération de la pesanteur

Tous les corps chutent à la même vitesse… Vous n’y croyez pas? Eh bien, essayez et vous verrez!

1 Pour cette expérience, Dorian a besoin de deux œufs Kinder (taille XXL) vidés de leurs surprises, d’une carte postale, de pâte à modeler et d’un coussin (pour amortir les chocs, pas pour faire la sieste!).

2 Notre savant prend un œuf dans une main et la carte postale dans l’autre. Avec cette question en tête: lequel de ces deux objets arrivera-t-il le premier au sol? Plus qu’à les lâcher de concert et à observer.

3 L’œuf gagne les doigts dans le nez. Dorian n’est toutefois pas encore arrivé au bout de cette expérience. Il doit maintenant remplir l’un des œufs de pâte à modeler, histoire de le lester.

4 Cette fois-ci, deux œufs sont dans la course. Mais ils n’ont pas le même poids: le premier est rempli de pâte à modeler, alors que le second est vide. Lequel chutera le plus vite?

Le phénomène

Dorian a déjà constaté qu’une carte et un œuf ne chutaient pas à la même vitesse. De là à penser que cela était dû à la différence de masse, il n’y avait qu’un pas que nous ne franchirons pas! Pourquoi? Parce que les corps tombent «théoriquement» tous à la même vitesse. Vitesse qui ne dépend que de l’accélération de la pesanteur. Du coup, notre savant a renouvelé l’expérience avec des objets de même forme (pour que ceux-ci ne souf­frent pas d’un handicap aérodynamique comme la carte), mais d’un poids différent. Résultat: les deux œufs sont arrivés ex æquo.

Texte: © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Bernard-Reymond