Archives
13 juillet 2015

L’autopartage entre privés débarque en Suisse romande

Louer une voiture de particulier à particulier, c’est désormais possible en Suisse romande avec l’arrivée de Sharoo, une société fondée par Mobility, La Mobilière et M-way, filiale de Migros.

Sharoo
Partager sa voiture n’a jamais été aussi simple (photo: DR).

Lancée outre-Sarine début 2014, la société Sharoo étend désormais ses services à la Suisse romande. La start-up, fondée par M-way, filiale de Migros, Mobility et La Mobilière, met en réseau les particuliers qui souhaitent louer une voiture et les propriétaires de véhicules qui regrettent que leur auto reste la plupart du temps dans leur garage. «Nous comptons déjà 13 000 membres en Suisse alémanique, une flotte de six cents voitures, allant de la petite Fiat à la Tesla, et avons plus de 8000 réservations à notre actif, se réjouit Carmen Spielmann, CEO de Sharoo.

Carmen Spielmann, CEO de Sharoo
Carmen Spielmann, CEO de Sharoo.

Dans ce partage d’un nouveau genre, tout le monde y trouve son compte: «Le loueur n’a pas besoin de payer un abonnement de location à l’année, mais doit simplement s’inscrire sur notre site. Quant aux propriétaires, qui décident à qui ils veulent louer leur voiture et à quel prix, ils peuvent gagner jusqu’à 1000 francs par mois.» Côté assurances, La Mobilière couvre automatiquement, sans frais, tous les membres.

Parmi les trois leaders mondiaux

La force de Sharoo réside aussi dans une technologie de pointe que seules trois firmes maîtrisent aujourd’hui, dont deux aux Etats-Unis. «Grâce à notre Sharoo Box, qu’un garagiste installe en quelques minutes dans n’importe quelle voiture, aucun échange de clefs n’est nécessaire: une connexion via Bluetooth entre le boîtier et le smartphone de l’utilisateur permet d’ouvrir et de refermer le véhicule.»

Visant à la fois un public jeune, «à 20 ans, les jeunes n’achètent plus forcément une voiture», et plus âgé, «les personnes entre 35 et 55 ans ont, elles, parfois deux voitures», Sharoo espère maintenant séduire les Romands. «Nous allons nous concentrer pour l’instant sur les villes de Genève, Lausanne, Fribourg et Bienne afin de créer un parc d’une centaine de véhicules par agglomération.»

Et Carmen Spielmann de voir encore plus loin. «Le partage de produits est bien plus qu’une mode, c’est une tendance qui est appelée à durer. Regardez ce qui se passe avec la location d’appartements. J’aspire à ce que Sharoo soit l’Airbnb de la mobilité.»

Auteur: Pierre Wuthrich