Archives
11 juillet 2016

L’avantage des emballages en plastique

Carton, papier, verre, plastique: quel est le contenant qui respecte le mieux l’environnement tout en restant fonctionnel? Hanna Krayer, experte Migros en écologie, tord le cou à quelques idées reçues.

Emballage
Saviez-vous qu'un concombre emballé reste frais trois fois plus longtemps?

Pourquoi Migros ne vend-elle pas davantage de produits sans emballage?

Certains clients se demandent s’il est vraiment nécessaire de conditionner les concombres sous vide ou les flocons d’avoine dans des sachets plastique. Il s’avère que, d’un point de vue écologique, cette pratique est justifiée. Contrairement à une idée reçue, les emballages ne représentent qu’une infime proportion – généralement moins de 4% – des nuisances environnementales liées à un produit. En revanche, ils jouent un rôle essentiel en empêchant les aliments de se gâter prématurément. Ainsi, un concombre sous vide reste frais trois fois plus longtemps. Migros préfère donc rendre ses emballages plus écologiques plutôt que de les supprimer purement et simplement.

Hanna Krayer, experte en écologie à la Fédération des coopératives Migros.
Hanna Krayer, experte en écologie à la Fédération des coopératives Migros.

Pourquoi l’enseigne utilise-t-elle du plastique à la place du verre, du carton ou du papier?

Le plastique présente des propriétés idéales pour le conditionnement: il est à la fois résistant et ­facile à transformer, et il en faut relativement peu pour les emballages en plastique. En comparaison, le bilan écologique des conditionnements en verre ou en carton est rarement aussi satisfaisant. Les bouteilles en verre, plus lourdes, entraînent en outre une consommation de carburant plus importante. Quant aux emballages en carton et en papier, ils ne sont généralement pas plus écologiques: le fait de remplacer une boîte en carton par un sachet plastique ­permet par exemple d’économiser 75% de matériaux.De même, les sacs plastique disponibles au rayon fruits et légumes sont ­beaucoup moins nocifs pour ­l’environnement que ceux en ­papier, très gourmands en matériaux.

Pourquoi Migros n’utilise-t-elle du plastique issu de matières premières renouvelables, comme le maïs ou la canne à sucre?

Les plastiques bio sont souvent considérés comme une alternative durable aux plastiques à base de pétrole et comme «la» solution aux problèmes environnementaux mondiaux. Pourtant, ils présentent des inconvénients écologiques majeurs. Ainsi, les surfaces agricoles qu’ils accaparent ne sont plus consacrées à la production de denrées alimentaires, et les sols sont contaminés par les engrais et les pesticides. Qui plus est, les plastiques bio se prêtent beaucoup moins bien à la fabrication d’emballages: pour obtenir des sacs aussi résistants, par exemple, il faut utiliser 30% de matériaux de plus.

Auteur: Thomas Tobler

Illustrations: Corina Vögele