Archives
6 avril 2014

L'effet wow de l'Audi A3

Notre chroniqueuse auto a eu de la peine à rester impassible devant la voiture de la semaine. Les passants également.

La nouvelle audi a3
L’A3 Berline a des proportions de rêve pour un look d’exception. Photos LDD
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.

La voiture de la semaine était une magnifique Audi A3 berline. Impossible de rester impassible devant un tel bijou. Ça peut paraître surprenant vu ma fonction, mais je ne me retourne que très rarement sur de belles carrosseries. Il faut que ce soit au minimum une Maserati ou une voiture de ce genre pour attirer mon regard.

Bien que l’Audi A3 ne soit pas une voiture d’exception à proprement parler, elle a ce petit quelque chose en plus qui fait mouche!

Lorsque je suis allée chercher le véhicule au garage, elle m’a tout de suite sauté aux yeux. Ce sont surtout ses lignes félines qui m’ont charmée.

En conduisant, j’ai éprouvé un sentiment étrange: un mélange d’excitation et de gêne devant les réactions des passants envieux qui me regardaient me balader au volant de cette berline rutilante.

A l’intérieur, le confort est optimal, le design élégant et sportif, les commandes intuitives, presque un sans-faute. Seules ombres au tableau, le manque de rangements en général et le petit déficit de place aux jambes à l’arrière. Même s’il s’agit d’une berline, j’avais plutôt l’impression de conduire un coupé sport.

Au niveau du comportement, même impression de sportivité. Les réactions sont vives et on retrouve ici le bonheur de la précision de «conduite à l’allemande».

jonquille sur fond neutre pour le concours de Pâques

Avec cette nouvelle Audi A3 Berline, j’ai même réussi à prendre du plaisir à conduire en allant au travail, sur le tronçon Neuchâtel-Lausanne que je ne peux pourtant plus voir en peinture, c’est dire!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le tableau de bord de l'Audi A3.
Le tableau de bord de l'Audi A3.

Le tableau de bord
Epuré et simple d’utilisation, il est surplombé d’un écran 7 pouces rétractable, commandé par une molette bien pensée et qui disparaît lorsqu’on arrête le véhicule.

L'intérieur de la Audi A3 s'approche du haut de gamme.
L'intérieur de la Audi A3 s'approche du haut de gamme.

L'habitacle
Sportif et confortable, l’intérieur s’approche du haut de gamme. Les détails sont soignés, les finitions parfaites. Bien qu’il s’agisse d’une berline, l’espace aux jambes à l’arrière et les rangements pâtissent un peu de son design très dynamique.

La carrosserie, particulièrement rigide, résiste aux chocs et assure une acoustique confortable.
La carrosserie, particulièrement rigide, résiste aux chocs et assure une acoustique confortable.

La carrosserie
Alléger le poids sans empiéter ni sur le confort ni sur la sécurité? C’est le pari réussi des constructeurs d’Audi. L’habitacle de l’A3 Berline est principalement constitué de pièces en acier thermoformées alors que le capot moteur est en aluminium. Le résultat, particulièrement rigide, résiste aux chocs et assure une acoustique confortable.

La consommation de l'Audi A3 reste raisonnable.
La consommation de l'Audi A3 reste raisonnable.

Le moteur
Allégé, il ne pèse pas plus de 100 kg et dispose d’un système intelligent qui désactive deux cylindres en conduite à bas régime. Sportif, il n’est pas des plus économiques, mais consommation et émissions restent très raisonnables. 109 g de CO2 aux 100 km pour 4,1 l en cycle extra-urbain et 5,9 l de moyenne en ville.

© Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli