Archives
6 août 2012

L’été sera show!

N'allez pas croire que l'ambiance festive de l'été soit reservée aux jeunes! Marie-Thérèse Porchet nous relate avec son entrain habituel ses récentes sorties.

Portrait de Marie-Thérèse Porchet
Marie-Thérèse 
Porchet, 
née Bertholet

Cette année, avec mes amies de la Gym du Vieux Gland, on s’est offert une soirée à Paléo. D’habitude, on reste à Gland et on se contente des dommages collatéraux: les bouchons, les odeurs de kebab et les décibels à faire péter les varices. Mais quand on a vu qu’ils avaient programmé David Guetta, on a décidé d’y aller. En plus on n’est pas loin de Nyon.

En partant de Gland vers 15 h, on a toutes les chances d’être à 20 h devant la grande scène! Le problème, c’est que David Guetta, on l’a attendu, il n’est jamais venu. A sa place, ils nous ont mis un blondinet avec les cheveux gras qui passait des CD en agitant les bras! J’ai pas compris pourquoi le public avait l’air si content.

Autre grand moment de spectacle, que nous avons suivi avec toutes les dames de l’immeuble: l’ouverture des Jeux olympiques de Londres. Une cérémonie joyeuse, pas prétentieuse, pleine de sourires, de bonheur et d’émotions, bref, exactement le contraire de celle de Pékin il y a quatre ans. Avec en vedette Elisabeth II en James Bond girl! Et les deux fameux comiques anglais: Mister Bean et le Prince Charles.

Dans les tribunes, la reine n’a pas souri une seule fois de la soirée, on aurait dit Manuelle Perrenoud pendant un test sur la viande hachée! Autour d’elle, il y avait tout le gotha du gratin, la crème des têtes couronnées et leurs conjoints, dont Philip, le prince consort, et Charlène, la princesse qu’on ne devrait pas sortir! Et dans le stade, des milliers d’acteurs, chanteurs, danseurs, acrobates, musiciens, et un final époustouflant avec Paul McCartney qui nous a fait dresser les poils. D’ailleurs, à ce moment-là, j’ai regardé la Lopez, on aurait dit un hérisson. Je lui ai dit: «Attention de pas vous faire écraser en sortant!»

Autre spectacle extraordinaire: la Fête de la mi-été à La Brévine. Forcément, j’étais dedans! La mi-été est une saison qui n’existe qu’à La Brévine, et qui dure du 3 au 5 août! Le vendredi soir, ça commençait par une soirée «Hot Siberia» sponsorisée par les bâtons à sucer. C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas emmené mon fils.

Et le sommet du bouquet du pompon: dans trois semaines, avec Jacqueline, on va voir Madonna à Zurich. Vous savez, Madonna, une sorte de Lady Gaga pour les vieux.

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet