Archives
14 mars 2016

La ballade des gens heureux

Si le brouillard vous pèse et que la lenteur du rallongement des jours vous déprime, passez-vous en boucle et à fond Don’t stop me now, une composition du groupe Queen qui date de 1978.

Illustration sympbolique du cerveau
Le cerveau humain est à tendance paresseuse...

Cette chanson a été identifiée par des chercheurs hollandais comme la plus à même de vous remonter le moral. C’est LA chanson qui rend heureux. Parce qu’il y a des critères pour les chansons aux effets antidépresseurs: il faut des musiques joyeuses au tempo rapide – 150 battements par minute –, aux paroles positives et à la gamme de notes en mode majeur.

Dans le hit-parade des chansons qui rendent heureux suivent Dancing Queen d’Abba et Good Vibrations des Beach Boys. Moralité: c’était mieux avant. Les années 1970-1980 rendaient passablement heureux, surtout si l’on sait que parmi les dix Prozac musicaux figurent encore I will survive de Gloria Gaynor ou Livin’ on a prayer de Bon Jovi.

Les plus jeunes n’ont plus qu’à se rabattre sur Happy de Pharrell Williams– au 10e rang du classement du chercheur hollandais Jacob Jolij. Mais cet air-là, s’il a autant de succès, c’est qu’il répond à un facteur essentiel: la répétition des paroles. Selon des chercheurs californiens, cette fois, c’est un gage de tube… parce que le cerveau humain est à tendance paresseuse et donc à chercher l’économie d’énergie, l’économie d’efforts pour comprendre...

Texte: © Migros magazine | Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat