Archives
8 septembre 2014

La berline qui ne manque pas d’espace

La nouvelle Kia Optima, aux dimensions généreuses, offre un habitacle confortable et une kyrielle d’options.

Kia Optima
La nouvelle Kia Optima.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile. (photo: Joëlle Neuenschwander)

Il y a une quinzaine de jours avait lieu le festival Royal Arena aux alentours de Bienne. Avec des copains, nous avions décidé de nous y rendre tôt pour assister à tous les concerts et en particulier à celui d’un groupe d’amis qui jouait en fin d’après- midi. Pour le trajet, je me suis évidemment portée volontaire pour conduire tout ce beau monde, en comptant sur l’aide de Nils, mon copilote. Pour ce trajet qui reliait Colombier à Orpond, nous voyagions avec la nouvelle Kia Optima, une belle berline aux dimensions généreuses et à l’habitacle particulièrement confortable.

Nous étions quatre et je dois dire que l’espace à bord dont bénéficiait chacun des occupants était plus que bienvenu. Ce jour-là devait être un des seuls à afficher une température convenable pour un mois d’août et, dans ces conditions, même sur un trajet de moins d’une heure, il peut arriver qu’on fusionne avec le revêtement de la sellerie. Oui, mais c’est compter sans la kyrielle d’options proposées par la marque coréenne. En effet, parmi les nombreuses fonctions disponibles, se trouvent les sièges à température variable. Grâce à un simple bouton, on peut choisir plusieurs niveaux de chaleur ou de ventilation en fonction de ses envies. L’assise est perforée par de minuscules petits trous qui diffusent une brise rafraîchissante fort agréable qui remonte dans le dos et évite de rester scotché à son dossier si l’on porte un débardeur.

Mon copilote n’était pas vraiment à son affaire et, en premier lieu, c’est dans un parking étroit et sinueux que nous avons atterri. J’avoue avoir pris mon temps pour effectuer les manœuvres, car le gabarit du véhicule et l’étroitesse des voies demandaient prudence et doigté. Aidée par les détecteurs d’obstacles, je m’en suis finalement bien sortie, mais non sans quelques sueurs froides. Arrêtés, nous avons réalisé avec effroi que nous n’étions qu’au départ des navettes et que le lieu du festival était à une vingtaine de minutes de route.

Ni une ni deux, nous avons repris la voiture et nous sommes hâtés pour rattraper notre retard, mais le GPS de notre ami n’était pas très bien synchronisé avec notre tracé et nous avons encore réussi à manquer une sortie. Après toutes ces péripéties, nous sommes tout de même arrivés sur les lieux, mais, à notre grand regret, pour n’entendre que la dernière chanson de notre groupe préféré. On ne m’y reprendra plus, la prochaine fois, je pro­grammerai la navigation du véhicule! Cette aventure, bien qu’elle m’ait fait manquer le concert, m’aura tout de même permis de tester ce véhicule que je qualifierais de très satisfaisant. Un bémol tout de même, si je la trouve assez réactive à bas régime, à haute vitesse, elle vient à manquer de dynamisme.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le look

La Kia Optima Berline est une jolie voiture aux dimensions imposantes et à la silhouette élégante. Ses lignes dynamiques, ses phares originaux et sa calandre grillagée cassent le côté parfois ennuyeux de ce type de véhicule.

Le coffre

Le coffre

Comme sur toutes les berlines, le coffre n’est pas des plus pratiques sur la Kia Optima. Il ressemble à une grande et large bouche, d’une cinquantaine de centimètres de hauteur. La zone de chargement est profonde mais basse de plafond, ce qui ne la rend pas très accessible. Toutefois, plus de 500 l sont mis à disposition, sans même devoir baisser la banquette arrière.

L’habitacle

Très spacieux, il permet aux occupants de s’étendre et se détendre. Pour ce modèle, Kia ne fait pas dans l’originalité, mais l’ensemble est clair et bien dessiné. Ergonomique et confortable, l’intérieur offre des matériaux généralement de bonne facture et des finitions très satisfaisantes, même si la qualité des plastiques pourrait être encore un petit peu améliorée. Le petit plus, les sièges chauffants pour tous, mais également climatisés pour les chanceux assis à l’avant.

Le tableau de bord

Le tableau de bord

Bien fourni, il reste tout de même très intuitif. L’écran tactile est associé au système de navigation, à une caméra de recul et à un système audio comprenant douze haut-parleurs et compatible DAB+.

La sécurité

La sécurité

Ses suspensions sont un peu fermes, mais sa tenue de route est irréprochable. Le sentiment de sécurité complet et rassurant comprend, entre autres, l’assistance angle mort, les feux de frein actifs, des capteurs d’aide au stationnement avant et arrière, l’assistance au démarrage en côte ou encore une assistance de stabilité du véhicule.

© Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli