Archives
21 novembre 2016

Est-ce que la cistude (une tortue) est vénéneuse?

Charlotte Ducotterd, biologiste doctorante au centre de protection et récupération des tortues à Chavornay (VD), répond à la question d'Emilie, 8 ans et demi.

La question d'Emilie, 8 ans et demi.

Charlotte Ducotterd, biologiste doctorante au centre de protection et récupération des tortues à Chavornay (VD).

«Tout d’abord, il est important de faire la différence entre vénéneux et venimeux. Vénéneux s’emploie généralement avec des plantes, des champignons et des animaux toxiques lorsqu’on les mange ou qu’on les touche. Venimeux s’emploie avec les animaux qui sécrètent un poison qu’ils peuvent injecter par piqûre ou par morsure comme certains serpents.

La cistude d’Europe n’est ni vénéneuse ni venimeuse. C’est une espèce de tortue aquatique très sympathique et plutôt timide qui va avoir tendance à plonger au plus profond de son étang ou marais à l’approche de l’homme. C’est une tortue qui ne cherche pas à mordre contrairement à sa cousine qui vient des Etats-Unis, la tortue à tempes rouges. La cistude n’est pas vénéneuse, car beaucoup de personnes la mangeaient au Moyen Age pour le carême. C’est en partie à cause de cela qu’elle est maintenant menacée d’extinction en Suisse, mais aussi à cause de la destruction de son habitat (zones humides comme les marais). La cistude est une espèce facile à reconnaître: sa peau et sa carapace sont noires, striées ou ponctuées de jaunes. Elle se nourrit un peu de tout: plantes de son étang, petits invertébrés qui se trouvent dans la vase, poissons et amphibiens malades ou morts. Elle a un peu le rôle d’éboueuse des étangs, ce qui est très important afin d’éviter par exemple que des maladies se dispersent dans leur milieu naturel.

En Suisse, le projet Emys, dont le but est la sauvegarde de la cistude, a lancé plusieurs initiatives de réintroduction de cette espèce.»