Archives
8 février 2016

La citadine des montagnes

La nouvelle Fiat 500X Off Road est aussi à l’aise sur la neige que sur le bitume des cités. Un 4x4 idéal pour les virées en famille.

La nouvelle Fiat 500X Off Road photo
La nouvelle Fiat 500X Off Road.

Vous vous souvenez sûrement des grosses chutes de neige que nous avons eues en janvier. Pour profiter des conditions exceptionnelles de ce début d’année, je me suis donc rendue à Haute-Nendaz (VS) avec la Fiat 500X, version sportive de la 500L. Plutôt agréable à regarder, elle l’est tout autant à conduire, et ce, même dans des conditions relativement difficiles. La montée s’est faite avec une incroyable aisance, du dynamisme à bas régime tout comme sur autoroute, avec un confort appréciable sans être luxueux et une assise haute qui ajoute du plaisir à la conduite. Comme c’est le cas dans toutes les stations, seules les routes principales sont déblayées et bien des habitations se trouvent au bout de ruelles aussi tortueuses que blanches. Pour vous donner une idée de la situation, le chemin qui mène au logement que je loue à la saison avec une copine monte fort sans être insurmontable, puis redescend en courbes sur l’immeuble. Je savais donc que je devais redoubler de prudence, mais la Fiat 500X et son 4x4 m’ont mise en totale confiance.

Parfaite adhérence sur la neige

Après quelques allers et venues j’ai réalisé à quel point son adhérence sur neige était performante, et ce, sans même enclencher le mode «all weather». Evidemment, j’ai tout de même testé cette fonction en tournant simplement la molette présente en dessous du pommeau de vitesse. Sur la neige fraîche et en montée, le véhicule semblait crocher encore plus, comme mieux enraciné, mais peinait à prendre de la vitesse et faisait hurler le moteur. Je conseillerais donc de ne l’utiliser qu’en cas extrême, car le 4x4 «normal» comble parfaitement les attentes. Seules déceptions, le coffre trop petit pour cette catégorie et les plastiques durs de l’intérieur qu’on aurait aimés un peu plus travaillés. Ceci mis à part, la 500X est un exemple réussi d’un 4x4 familial, idéal pour les virées fréquentes en montagne!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Connectivité Grâce à la gamme de systèmes Uconnect LIVE, la 500X est connectée avec les réseaux sociaux. Selon option, le système audio intègre des entrées USB et AUX, et permet l’écoute de la radio numérique DAB. Différentes tailles d’écrans (tactiles) sont disponibles, avec navigation intégrée pour les modèles 5’’ et 6,5’’. Autre atout, entre les compteurs, un deuxième écran permet d’accéder aux informations du véhicule, comme lors des changements de modes, lorsque apparaît une petite animation montrant comment le moteur répartit la puissance dans les quatre roues.

La Fiat Mood Selector Une molette disposée sur le tunnel central permet de choisir entre trois modes pour optimiser la dynamique de conduite en fonction du terrain. Selon le modèle, on aura le choix entre un comportement sport ou traction/«all weather» pour les conditions extrêmes, ou alors laisser le mode automatique qui convient déjà parfaitement aux routes enneigées.

Le coffre La déception de ce modèle est son coffre de 350 l qui reste confortable mais restreint pour un véhicule de cette catégorie. La faute au design sportif qui tronque passablement l’espace de chargement et des places arrière qui grignotent, elles aussi, un peu de coffre, au profit d’un espace aux jambes plus agréable. Banquette rabattue, le coffre atteint les 1000 l de volume.

Le look La Fiat 500X est la version tout-terrain de la 500L. Elle se présente en deux versions: la City Look, plus aventurière que la 500L mais gardant de jolies rondeurs, et la Off Road testée, qui se montre un poil plus agressive. Elle se différencie notamment par son pare-chocs avec protection, ses blindages, ou encore ses barres de toit. Qu’elle soit en version City Look ou en Off Road, la Fiat 500X apparaît plus dynamique et plus élancée que la 500L. De nombreuses options de personnalisation sont possibles, comme un choix varié de couleurs et formes de jantes, 12 teintes de carrosserie ou encore 8 selleries différentes.

L’intérieur Généreux et agréable, l’intérieur de la voiture de test m’a d’abord surprise par le revêtement de ses sièges. Le traitement du cuir ressemble à s’y méprendre à des feuilles de tabac séchées, comme si la sellerie entière était réalisée en peau de cigare. Le toit en verre ouvrant électrique très vaste amène une lumière agréable dans l’habitacle et les revêtements clairs du véhicule prêté contribuent à la clarté ambiante. A l’arrière, les passagers bénéficient de trois vraies places et d’un bon espace aux jambes.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli