Archives
2 mars 2017

La femme qu’on aimerait être en 2017

Journée de la femme oblige, Sandrine Viglino se pose plein de questions sur l'idéal féminin...

Sandrine Viglino.

Le 8 mars, c’est la Journée de la femme, alors je me suis posé la question: quelle femme je voudrais être? A part être Sandrine Viglino, ce qui est le must. Mais si je devais changer. Si je pouvais choisir. Je serais qui? C’est qui en 2017 la femme idéale? A part moi... Et toi, lectrice! Et ta femme, lecteur. Et ta sœur?

Melania Trump? L’ex-mannequin anorexique? S’il faut passer deux heures chaque matin à faire le brushing de ton mari pendant qu’il tweete? Non merci. Et imagine le boulot de nettoyage pour que la maison soit blanche.

Mirka Federer? Une femme qui fait bosser son mari et qui gère le pognon, ça fait rêver. Elle fait les enfants comme les services au tennis, toujours par deux. Elle rêvait d’être championne de tennis, maintenant avec Roger elle ramasse les balles.

La femme de George Clooney qui attend aussi des jumeaux? Avoir un mari très beau mais qui passe sa journée à boire des cafés en disant «what else» ça doit fouetter.

Céline Dion qui continue de vivre après le «départ de son mari» et qui a toujours un succès mondial? Perso, je trouve que les stades c’est trop grand. Pour en avoir fait un récemment, on n’a pas assez le contact avec le public. (C’était le stade du FC Fully mais quand même.)

Lara Gut? Je skie peut-être moins vite mais je tombe pas. Et puis elle sort avec Bastian Baker, ou c’était juste une pub pour Ragusa et ses noisettes? Ou alors elle sort avec Ragusa et elle s’occupe des noisettes de Bastian?

Michelle Obama? La femme parfaite pour le moment. Mais le jour où elle annoncera sa candidature à la présidence ça va changer! Mais une femme, noire, présidente américaine, d’ici que ça arrive, Hillary Clinton sera centenaire!

En 2017, ce qui fait rêver je pense, c’est être une Madame Tout-le-Monde. Mais qui sait faire un parcage latéral du premier coup! Qui n’a pas besoin d’utiliser les places «pour vous madame» dans les parkings parce qu’elles sont plus larges! Qui gagne le même salaire que les hommes tout en étant contente quand monsieur fait la cuisine. Surtout si ce n’est pas vegan. En 2017, ce qui serait bien, c’est qu’on n’ait plus besoin d’une Journée de la femme, car il n’y aurait plus de discrimination (oui j’ai hésité à être Miss). Ou alors, juste par égalité, avoir une Journée des hommes.

Texte © Migros Magazine – Sandrine Viglino

Auteur: Sandrine Viglino