Archives
3 juin 2013

La Fiat 500 en version bodybuildée

La nouvelle Fiat 500L Multijet II est la copie conforme de sa petite sœur. Mais en beaucoup plus grand.

La Fiat 500l
La Fiat 500l

Si vous vous intéressez un petit peu au monde de l’automobile, vous avez sûrement remarqué que des modèles de légende, comme la MINI ou la Citroën DS étaient revenues à la vie dans une enveloppe bodybuildée et que, pour certaines, seul le nom se rapporte réellement au passé.

Fiat, avec sa petite 500, avait réussi à préserver les traits de l’originale tout en la modernisant. Forte de cette réussite, la marque turinoise a décidé de décliner sa petite citadine en voiture familiale: la Fiat 500L.

Pour avoir conduit ce nouveau modèle pendant une semaine, je l’aurais plutôt appelé Fiat 500 XXL tant il est imposant.

Finies les mandolines et l’odeur de café, hello guitares électriques et tea time! En tous points, c’était comme se retrouver au volant d’un taxi londonien. Le design, l’habitacle généreux en espace et même le bruit de la motorisation, tout y est… grisaille comprise!

Et la grisaille, mes passagers et moi-même avons pu en profiter plus qu’à notre tour grâce à l’énorme toit panoramique.

Les yeux rivés au ciel, il y avait quelque chose de reposant à
observer les nuages inquiétants évoluer tout en étant confortablement installés dans cet intérieur agréable et chaleureux.

Partie à 4 h du matin pour amener ma maman et une de ses amies à l’aéroport, j’ai eu tout loisir de tester la 500L sur des routes désertes.

Si l’assise haute et l’espace sont appréciables, un peu plus de puissance n’aurait rien gâché au voyage. En effet, la motorisation de 85 chevaux fait des miracles en consommation, mais nécessite souvent de rétrograder pour ne pas ramer, surtout en montée.

Son accélération de 0 à 100 en près de 15 secondes reste le gros point noir de ce véhicule qui, heureusement, propose d’autres motorisations.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le toit panoramique

1,5 m2 d’ouverture surplombe les têtes des passagers. Rarement véhicule aura été aussi lumineux, un vrai plus pour les occupants qui bénéficieront d’une séance de luminothérapie à chaque voyage en plus d’une vue exceptionnelle. Sentiment de liberté assuré!

Le tableau de bord

Comme la Fiat Panda, c’est le cube qui est à l’honneur sur le tableau de bord. Du volant aux instruments, tout y est décliné sur le thème du carré aux angles arrondis. Intuitif et ludique, le tableau accueille de nombreux éléments en plastique noir laqué et en alcantara si agréable au toucher.

La modularité

Les sièges arrière coulissent d’avant en arrière et permettent d’agrandir le coffre qui passe de 412 à 455 l sans même avoir à rabattre les dossiers. Sièges et banquette rabattus, on atteint tout de même 1480 l. Pratique!

Le look

Cette version XXL de la petite Fiat 500 séduit malgré ses dimensions imposantes. Au final un véhicule sympathique qui, bizarrement, allie élégance et bonhomie.

L'habitacle

Trois vraies places à l’arrière, de nombreux rangements, une luminosité sans pareille et de l’espace à ne plus savoir qu’en faire. Une merveille pour les familles! Bravo!

Auteur: Leïla Rölli