Archives
2 février 2015

La foi audacieuse de Jean-Michel Perret

Chant, poésie et jonglerie font partie intégrante des cultes de ce pasteur genevois, qui monte régulièrement des spectacles décalés sur des thèmes bibliques et transmet aux jeunes une vision moderne de la religion.

Jean-Michel Perret en train de jongler sur la Plaine de Plainpalais
Jean-Michel Perret vit sa foi dans la créativité et au travers du contact avec les jeunes.

Jean-Michel Perret n’est pas un pasteur comme les autres. Il donne parfois ses cultes en jeans (chaque premier dimanche du mois dans un temple différent), raconte la
Trinité en jonglant avec des balles phosphorescentes et met régulièrement sur pied des spectacles interactifs mêlant chant et poésie. Le dernier en date, monté pour Noël au Palais Mascotte à Genève, portait d’ailleurs un nom un brin provocant: «Pourquoi Jésus est né aux Pâquis».

Une manière d’interpeller le public et de rassembler athées et croyants.

On peut avoir un pied dans l’Eglise et un pied dehors, tenir un discours religieux, mais actuel.

Au catéchisme, j’aime demander aux jeunes de récrire des textes bibliques: cela permet de se réapproprier un message millénaire, de lui apporter une nouvelle fraîcheur.» Pour lui, expliquer la Bible est aussi une manière d’éviter l’obscurantisme, et de prévenir la radicalisation.

Responsable des activités jeunesse de l’Eglise protestante de Genève pour la région Jura-Lac, ce Biennois d’origine a longtemps hésité entre une carrière d’animateur... et de clown! «Entre 13 et 16 ans, j’ai pratiqué les arts du cirque intensivement. Et après ma maturité, je suis parti pour un stage dans une école à Budapest.»

Il rentrera finalement en Suisse et étudiera la théologie dans la cité de Calvin. Mais n’abandonnera jamais vraiment la jonglerie et marquera les esprits en 2005 lors d’un culte télévisé retransmis par TV5 Monde et mettant notamment en scène des jeunes en monocycle! «Cela avait suscité pas mal de polémiques à l’époque!»

Depuis un peu plus d’un an, il assure également la fonction d’aumônier à l’Université de Genève. Chante dans un chœur gospel, retape un vieux chalet à la montagne, apprend par cœur les poèmes qui lui plaisent et s’en sert pour nourrir ses cultes.

J’aime partager ces paroles qui me portent: cela peut inciter d’autres à s’en inspirer à leur tour.»

Une journée dans la vie de Jean-Michel Perret

Texte: © Migros Magazine – Tania Araman

Auteur: Tania Araman

Photographe: Guillaume Mégevand