Archives
26 mars 2012

La petite citadine généreuse

En matière de place, la Yaris troisième génération sait se faire apprécier.

La nouvelle Toyota Yaris en rouge
La nouvelle carrosserie de la Yaris séduit au premier coup d'oeil. (Photos: DR)

Bien que, pour consommer moins, il soit recommandé de rouler léger, ces jours-ci, mon coffre revêt des allures de marché aux puces. Matériel de sport, bagages et même un cuiseur vapeur, j’ai vite dû basculer la banquette arrière pour accueillir tout mon fatras. Lorsqu’on se déplace seul ou à deux, voyager sièges arrière baissés est un luxe qu’on peut se permettre, mais lorsque ma sœur fait appel à moi pour que nous fassions découvrir les beautés de nos régions à un ami américain, il faut savoir faire preuve de souplesse… au sens propre comme au figuré.

Alors que je pensais devoir me délester de mon chargement, le double fond dissimulé dans le plancher du coffre est venu à ma rescousse. Son volume n’a rien de miraculeux, mais c’était juste ce qu’il fallait pour que je puisse relever au moins un dossier de la banquette afin d’accueillir notre hôte. Dan s’est alors retrouvé sur une petite portion de siège avec mon snowboard en guise d’accoudoir et une très faible marge de manœuvre. Si au niveau de la largeur d’assise notre invité était plutôt malmené, la petite citadine n’est pas avare en place. Grâce aux dossiers affinés des sièges et aux quelques centimètres gagnés sur son prédécesseur, mes deux passagers avaient tous deux suffisamment d’espace aux jambes pour que le voyage leur soit agréable.

De mon côté, j’ai grandement apprécié l’originalité des matériaux sélectionnés pour l’habillage de l’habitacle, joli et rafraîchissant, tout comme sa nouvelle carrosserie. Au niveau du comportement, la Yaris se défend bien: précise et dynamique, bien qu’un peu rigide, ses 90 chevaux sont bien exploités.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Des revêtements différents pour un tableau de bord surprenant et raffiné.
Des revêtements différents pour un tableau de bord surprenant et raffiné.

Le tableau de bord

Dans un tourbillon de textures fines et délicates, le tableau de bord allie des revêtements plastique strillés, fleuris et lisses. Surprenant, frais et beau. Perfectionnée et ergonomique, la console et son centre multimédia tactile sont intuitifs et fort bien agencés.

On gagne quelques centimètres grâce aux dossiers amincis.
On gagne quelques centimètres grâce aux dossiers amincis.

L’habitacle

Grâce aux dossiers amincis des sièges, on gagne quelques précieux centimètres qui permettent une plus grande aisance à l’avant comme à l’arrière, les genoux sont heureux et le dos reste quand même très bien soutenu par des coussins particulièrement longs. L’habitacle gagnerait à être plus lumineux.

Ce modèle est pourvu de 7 airbags.
Ce modèle est pourvu de 7 airbags.

La sécurité

La sécurité n’est pas un luxe puisque tous les équipements sont de série sur la Yaris. Sept airbags, dont un aux genoux pour le conducteur, assistance au freinage (BA), antipatinage (TRC), contrôle de stabilité du véhicule (VSC), ABS et EBD pour empêcher les roues de se bloquer et optimiser la puissance de freinage, etc.

La nouvelle Yaris est à la fois élégante et sportive.
La nouvelle Yaris est à la fois élégante et sportive.

Le look

Une belle évolution pour cette nouvelle Yaris qui réussit le pari de la petite citadine sportive en restant jolie et élégante à la fois.

Un double fond astucieux et bien caché.
Un double fond astucieux et bien caché.

Le coffre

Il passe de 286 l à 768 l sièges rabattus. Le petit plus? Pour transporter un chargement précieux ou simplement augmenter le volume, la Yaris offre encore plus de modularité grâce à un vaste double fond astucieux.