Archives
15 juin 2015

Le coeur de Roger Federer balance entre le FC Bâle et Stanislas Wawrinka

La photo de la semaine commentée par Brigitte Rosset, comédienne et humoriste.

Présent au stade pour assister à la finale de la Coupe de Suisse de football, Roger Federer regarde en même temps le choc entre Novak Djokovic et Stanislas Wawrinka. (Photo: 20 Minuten/Leser-Reporter)
Brigitte Rosset photo.
Brigitte Rosset.

«A l’apparition de Federer au Stade Saint-Jacques, les ­réseaux sociaux s’agitent, les commentaires fusent: «Rodger» préfère donc ­soutenir son club de cœur que son «ami» et compatriote Wawrinka en finale de ­Roland-Garros. Jalousie? Et puis, apparaît cette photo. Les réseaux sociaux s’agitent à nouveau. Alors…le devoir est-il à Bâle et l’amour à Paris? Ou l’amour à Bâle et le devoir à Paris? Federer brouille les cartes sans casser des œufs. C’est un vrai anti-héros cornélien. Le cœur ou la raison? Bâle perd, Stan a gagné et les cœurs de «Rodger» et des Suisses à l’unisson battent au rythme des clignements d’œil de Wawrinka, sur fond d’hymne national.»